Quel avenir pour le territoire de l'Agglo fribourgeoise?

Fruit d’une large concertation, le projet d’agglomération a été adopté jeudi dernier par le conseil d’agglomération.

Suite à la consultation publique du dossier l’automne dernier, le Conseil de l’Agglo de Fribourg a adopté jeudi dernier le projet d’agglomération de quatrième génération (PA4), qui s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs tout en apportant les réponses nécessaires à la croissance démographique importante fixée par le nouveau plan directeur cantonal. Au programme: densification, aménagement réfléchi des zones à bâtir, davantage de zones dédiées à la mobilité douce ou encore préservations des espaces naturels.

Fruit d’une large concertation, le projet d’agglomération a été adopté par le conseil d’agglomération le 1er avril, puis sera déposé à la confédération le 15 septembre. Toutefois, pour voir le projet se concrétiser, il faudra être patient. "Il y a toujours un décalage entre le moment où le plan est adopté et le moment où il se concrétise. Les mesures infrastructurelles doivent être planifiées des années à l'avance. Celles du PA4 ne seront mises en œuvre qu'entre 2024 et 2028", explique Félicien Frossard, secrétaire général de l’Agglo.

Bien qu'il s'inscrive dans la continuité de ses prédécesseurs, le projet d’agglomération de quatrième génération apporte quelques nouveautés, notamment au niveau de l'énergie. L'objectif étant que l'agglomération de Fribourg puisse contribuer à l'atteinte des objectifs énergétiques fédéraux pour 2050. Mais qu’est-ce qu’un projet d’agglomération et à quoi sert-il concrètement ?

RadioFr. - Frédérique Antonin / am