Les arbres fruitiers sont menacés par le gel

Le mercure a plongé et ça va durer. Mauvaise nouvelle pour les arboriculteurs qui doivent trouver des solutions. Exemples à Cheyres.

-2 degrés sont annoncés mercredi et même -4 degrés jeudi matin. Les cerisiers, abricotiers, pêchers et fraisiers sont particulièrement exposés au risque de gel. En dessous de deux degrés, les arbres fruitiers en pleine floraison risquent de gros dégâts.

"Avec le réchauffement climatique, les arbres fruitiers fleurissent plus tôt. Ils sont en avance sur leur développement. Les retours de froid, normaux pour la saison, ont alors des conséquences beaucoup plus graves", explique Julien Michel, membre de l'Union fruitière fribourgeoise et propriétaire d'un verger de cerisiers à Cheyres. En revanche, les pommiers et les poiriers sont un peu plus résistants au froid.

Pour lutter contre le gel, les arboriculteurs ont notamment la possibilité de déposer des bougies dans les vergers pour réchauffer l'atmosphère, mais ce dispositif coûte cher. D'autres alternatives sont envisageables, comme celle d'asperger les arbres avec de l'eau pour apporter de la chaleur. Ce système reste néanmoins coûteux, notamment en raison des infrastructures nécessaires à sa réalisation.

RadioFr. - Maëlle Robert / am