Remaufens veut encourager les couches lavables

La commune veveysanne remboursera dès janvier les parents qui montrent une preuve d'achat de ces articles. Objectif: réduire les déchets.

De sa naissance à ses trois ans, un bébé génère près d'une tonne de déchets par ses couches. © KEYSTONE

Les couches jetables représentent plus de 300 kilos de déchets chaque année pour un bébé. Pour tenter de réduire cette empreinte écologique importante, la commune de Remaufens lance une mesure. Dès le 1er janvier 2022, elle va rembourser les parents qui présenteront une preuve d'achat de couches lavables pour un montant minimum de 250 francs.

"Cette idée vient d'un constat: nos déchets ménagers augmentent et on veut donner un signal positif aux enfants qui sont aussi nos citoyens de demain", explique Marie-Claude Ruffieux, conseillère communale en charge des affaires sociales. Mais ces couches lavables sont-elles vraiment pratiques? "Il faut être motivé, c'est sûr et il faut changer un peu sa façon de fonctionner, mais c'est possible", répond Marie-Claude Ruffieux, qui a elle-même utilisé ces produits.

"En appartement, il y a la contrainte des lavages. Si vous avez un jour de lessive par semaine, cela n'est pas suffisant. Personnellement, nous avons toujours pu nous arranger avec nos voisins, mais c'est sûr que cela demande une organisation", témoigne Carlos Rosa, un papa de deux enfants qui a opté pour les couches lavables malgré tout.

Avantage économique avant tout

Pour Marie-Claude Ruffieux, cette mesure ne devrait pas coûter cher à sa commune: "L'argent qu'on va donner aux parents qui participent à cette initiative sera économisé sur la masse de déchets qu'on ne devra plus traiter."

Carlos Rosa est en tout cas convaincu par les couches lavables. "Au départ, on les employait pour notre fille par des raisons écologiques, mais ma femme et moi avons réalisé rapidement que cela avait surtout un avantage économique." A l'unité, une couche lavable coûte entre 15 et 50 francs.

Frapp - Vincent Dousse
...