Levée partielle de l'interdiction de naviguer

Les autorités fribourgeoises prolongent la mesure émise vendredi dernier pour les lacs de Neuchâtel, de Morat et sur le canal de la Broye.

En accord avec les cantons voisins, le Conseil d'Etat fribourgeois a décidé de prolonger jusqu'à nouvel avis l'interdiction de naviguer sur les lacs de Neuchâtel, de Morat et sur le canal de la Broye. Malgré la lente décrue qui s'est amorcée, le danger reste marqué.

La mesure est valable pour les bateaux, paddles, kitesurf, planches à voile ou encore canoës. Le trafic commercial professionnel, à l'exception du trafic touristique, reste autorisé.

Pas pour le lac de la Gruyère

L'interdiction est désormais levée pour les lacs de la Gruyère et de Schiffenen. Même par beau temps, la population est appelée à la prudence et au respect des restrictions mises en place localement. En raison de problèmes d’évacuation des eaux usées et de risques de blessures, la baignade est vivement déconseillée, voire interdite par endroits.

Depuis le 16 juillet dernier, l’interdiction a bien été respectée, écrit jeudi le Conseil d'Etat dans un communiqué. "Seules trois dénonciations ont été transmises à l’autorité compétente. Plusieurs rappels à la loi ont également été faits aux personnes tentant de pratiquer du kitesurf ou encore du stand up paddle sur les plans d’eau."

Baignade autorisée à Neuchâtel

De leur côté, les autorités neuchâteloises ont levé l'interdiction de baignade déclarée vendredi. Les analyses des eaux n'ont relevé aucune pollution importante du lac. En revanche, les risques de blessure ou de noyade restent d'actualité, la prudence est donc de mise.

Un danger réel de chute d’arbres subsiste notamment dans les zones arborisées inondées, en particulier lors d’épisodes venteux. Les consignes et restrictions mises en place doivent être respectées. La navigation, y compris touristique, reste également interdite sur les eaux neuchâteloises, sauf pour les activités professionnelles.

Frapp - Alexia Nichele