Le quotidien Freiburger Nachrichten supprime 5,5 postes

Depuis le début de la pandémie, les revenus publicitaires du journal ont chuté de 20%.

Le quotidien de langue allemande du canton de Fribourg doit réduire la voilure dans le contexte de baisse persistante des recettes publicitaires. La société supprime l'équivalent de 5,5 postes en équivalent plein temps, sur les 47,1 qu'elle compte.

Depuis de la crise du coronavirus en mars dernier, les recettes publicitaires ont chuté de 20%, ont écrit le directeur général Gilbert Bühler et le rédacteur en chef Christoph Nussbaumer dans l'édition de mercredi du journal. Sur les 5,5 postes, quatre consistent en des départs naturels, retraites et préretraites.

Le solde représente 1,5 poste supprimé via licenciements dans l'administration et l'imprimerie. A noter qu'un poste vacant dans la rédaction ne sera pas repourvu. Et les dirigeants de préciser qu'ils n'entrevoient aucune éclaircie à court terme. L'entreprise a recouru au chômage partiel pour passer le cap de la crise.

Le projet de numérisation du quotidien, FN2021, n'est pas remis en question par la restructuration en cours.

ATS