Les défis du canton face à l'arrivée des réfugiés ukrainiens

A l'instar des autres cantons, Fribourg s'organise face à l'arrivée toujours plus importante de réfugiés venus d'Ukraine.

Près de 3 millions d'Ukrainiens ont déjà quitté leur pays depuis l'invasion russe il y a tout juste trois semaines. L'Etat de Fribourg informe d'ailleurs que plus de 80 ukrainiennes et ukrainiens sont arrivées dans le canton. Celles-ci ont déjà été placées dans 50 familles. Mais en tout ce sont plus de 500 familles fribourgeoises qui se sont mises à disposition afin d'offrir l'hospitalité aux réfugiés.

Spécialiste dans l'accueil chez des privés, l'association Osons l'accueil n'arrive plus à traiter les placements. "Pour assurer le suivi, le canton a confié toute cette œuvre à ORS", explique Pascal Corminboeuf, membre de l'association.

Prise d'assaut, l'organisation a donc transféré les propositions d'accueil à ORS Service, qui coordonne l'accueil des réfugiés ukrainiens sur mandat du canton. "L'ORS prend tout en charge. C'est elle qui accueille les personnes. C'est également ORS qui coordonne les placements dans les familles", précise Philippe Demierre, conseiller d'État chargé des affaires sociales.

Cinq foyers

Dans le canton, il existe également cinq foyers pour un total de 364 places. Toutefois, la Direction de la santé et des affaires sociales privilégie l’accueil en famille même si d'autres solutions sont aussi envisagées: "On a demandé l'aide de l'armée pour qu'éventuellement, elle puisse déplacer momentanément ces personnes dans des casernes", informe pour sa part le ministre Glânois.

Si selon les chiffres de l'État, une huitantaine d'Ukrainiens sont déjà dans notre canton, il faut également prendre en compte les arrivées non-annoncées. Mercredi par exemple, ils étaient près de 150 à Morat, lors d'une séance de la mission évangélique. Le Gouvernement propose également d'autres solutions sur leur site afin de leur venir en aide.

Voir le reportage en entier:

La Télé - Benjamin Peiry / lp