Proposer une alternative au pétrole

Dans un monde qui doit se passer du pétrole, une nouvelle technologie suscite beaucoup d’intérêt: la biomasse. Interview.

L’objectif de Bloom Biorenewables, une start-up basée au Marly Innovation Center (MIC) à Marly, est de proposer une alternative au pétrole. Parmi ses investisseurs, elle compte un fonds créé par Bill Gates. Elle a également touché ce printemps plus de 2,7 millions de francs de la part de la Confédération.

Un monde forgé de pétrole 

Remy Buser est le co-fondateur et le CIO de cette entreprise née dans les laboratoires de l’EPFL. Pour bien se rendre compte des enjeux, on lui a d’abord demandé de nous expliquer où est-ce que l’on retrouve des dérivés du pétrole dans notre vie de tous les jours. La réponse est simple: "Dans à peu près tous les produits et objets de notre quotidien", indique Remy Buser en ajoutant que "notre monde est forgé par le pétrole."

De nouvelles pistes 

Miser sur le carbone présent dans la biomasse, autrement dit dans les plantes et les arbres, c'est ce que fait la start-up. "On les coupe en petits morceaux et on déconstruit la matière", explique le co-fondateur de la start-up. Cette dernière transforme des résidus de plantes en différents composants dont la lignine ou la cellulose. Au final ces substances offrent de larges débouchés pour de nombreux marchés tels que les parfums, les arômes et la cosmétique.  

La start-up va effectuer une nouvelle levée de fonds en fin d'année ou au début 2023. Les montants devraient atteindre entre 30 et 50 millions d’euros. Le but est de construire une usine de démonstration à Marly. 

RadioFr. - Loïc Schorderet