Zoom sur un microscope fribourgeois révolutionnaire

Une doctorante de l'Unifr et son professeur ont mis au point un instrument portable pour diagnostiquer rapidement une maladie.

La doctorante Morgane Lorétan a travaillé durant trois ans sur ce projet. © La Télé

Cela fait plus de trois ans que Morgane Lorétan, doctorante fribourgeoise, travaille avec le professeur Guillermo Pedro Acuna sur ce prototype. Une fois le virus qu'on souhaite trouver défini, le microscope peut le détecter, s'il est présent, en une dizaine de minutes. De plus, il est aisément transportable et le résultat apparait directement sur un smartphone. 

"Nous en avons discuté avec plusieurs experts et certains ont proposé qu'il soit disponible dans les aéroports, si d'aventure une maladie infectieuse se propage", explique la scientifique. "Mais cela pourrait aussi être utile pour les animaux et les plantes. Si un virus se répand dans une serre par exemple, on pourrait rapidement détecter quel individu est infecté et le mettre en quarantaine."

Il faudra cependant attendre quelques années avant de voir ce microscope portable être produit à grande échelle. 

La Télé - François-Pierre Noël / Adaptation web: Dimitri Faravel
...