Vaud élit ses autorités cantonales

La population vaudoise choisit dimanche ses nouvelles autorités. Vingt-cinq candidats sont en lice pour le 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat, dont les résultats sont attendus en fin d'après-midi. Ceux pour le Grand Conseil tomberont en soirée.

Ving-cinq candidats sont en course dimanche pour le Conseil d'Etat vaudois. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Majoritaire depuis dix ans au Conseil d'Etat, la gauche cherche à conserver ses quatre sièges. Elle présente une liste composée des ministres socialistes sortantes Nuria Gorrite, Cesla Amarelle et Rebecca Ruiz, accompagnées par l'écologiste Vassilis Venizelos. Celui-ci vise la place de Béatrice Métraux, qui prendra sa retraite fin juin.

A droite, l'objectif consiste à remplacer les futurs retraités Pascal Broulis et Philippe Leuba, mais aussi à reconquérir la majorité. Pour y parvenir, une alliance a été scellée pour lancer une liste plurielle composée de trois PLR - la sortante Christelle Luisier, Isabelle Moret et Frédéric Borloz -, d'un UDC - Michaël Buffat - et d'une centriste - Valérie Dittli.

Il faudra sans doute attendre le 2e tour, programmé le 10 avril, pour savoir si le Conseil d'Etat reste à gauche ou bascule à droite. Les résultats de dimanche donneront toutefois une première indication. Et notamment dans le match pour le septième siège décisif qui, selon les observateurs, devrait se jouer entre Michaël Buffat et Vassilis Venizelos.

Lors des précédentes élections cantonales de 2017, cinq candidats avaient obtenu la majorité absolue et été élus dès le 1er tour. Pascal Broulis y avait aussi battu le "record" vaudois en devenant le premier à dépasser les 100'000 suffrages (100'051).

Autres partis

Parmi les autres partis en lice cette année, les Vert'libéraux présentent Graziella Schaller, Cloé Pointet et Jerôme De Benedictis. La gauche radicale part désunie avec deux noms sur la liste POP (Céline Misiego et Vincent Keller) et quatre sur celle d'Ensemble à Gauche (Elodie Lopez, Gabriella Lima, Mathilde Marendaz et Hadrien Buclin). Les Libres misent, eux, sur Circé Barbezat-Fuchs.

Quatre autres listes, plus marginales, ont été soumises aux électeurs: "Parti de rien" de l'entrepreneur Toto Morand, "Alliance des Libertés" (Lynn Dardenne, Patrick de Sepibus et Olivier Pahud), "Agissons pour la vie" (Micaël Metry) et "Consciences_citoYenne" (Luca Bagiella).

Près de 1000 candidats au Grand Conseil

Pour le Grand Conseil, tout sera dit dimanche soir. Au total, 962 candidats sont en lice (contre 896 en 2017) pour cette élection à la proportionnelle à un tour.

Contrairement au Conseil d'Etat, c'est la droite qui cherche à conserver et consolider sa mainmise, tandis que la gauche espère prendre la majorité, ce qui serait une première dans l'histoire vaudoise.

Le Parlement compte actuellement 74 députés à droite (49 PLR et 25 UDC), 63 à gauche (35 PS, 22 Verts et 6 Ensemble à Gauche-POP) et 13 au centre (9 Vert'libéraux et 4 Libres). Ils sont 123 sur 150 à se représenter.

La part des femmes au sein du Grand Conseil constitue un autre enjeu de ce scrutin: elles sont aujourd'hui moins d'un tiers (45 députées sur 150) à siéger.

ATS
...