Les Fribourgeois ont renouvelé leurs autorités communales

Retrouvez sur ce fil les résultats, des analyses et des réactions à lire, à voir et à écouter.

March 07, 2021
08:35 PMCe liveticker est terminé

Merci d'avoir suivi les élections communales sur Frapp. Notre rédaction continue à vous informer lundi dans ses éditions d'infos sur RadioFr. et dans le Radar fribourgeois sur La Télé. Retrouvez notre dossier complet ici.

07:49 PMSyndic en difficulté à Gibloux

Dans la commune de Gibloux, où l’élection au Conseil communal se tient au système majoritaire et où les cercles électoraux seront encore une dernière fois en vigueur pour cette nouvelle législature, on connait déjà le nom de 7 des 9 prochains élus communaux après le premier tour du scrutin.

À Corpataux-Magnedens, le sortant et vice-syndic Roger Berset est réélu. Il faudra encore attendre le 2e tour du 28 mars pour connaître le nom du 2e élu qui représentera Corpataux.

Pas de surprise à Vuisternens-en-Ogoz: candidate pour l'unique siège, Geneviève Frick est directement élue après le 1er tour. À Rossens, c'est le statu quo: les deux sortants Jacques Crausaz et Dominique Ayer sont directement réélus. Même chose à Glèbe, où le seul siège sera à nouveau occupé par le sortant Yves Rumo

L'actuel syndic de Gibloux Jean-François Charrière est en difficulté après ce premier tour aux élections communales. "263 voix à ce premier tour? C'est une petite claque!", commente-t-il. Il laisse planer le doute quant à sa participation au second tour.

06:24 PMVille de Fribourg: Mirjam Ballmer élue, le PLR évincé

Les Verts font leur entrée à l'exécutif de la capitale cantonale avec l'élection de Mirjam Ballmer. Le siège de la sortante PLR Antoinette de Weck, qui ne se représentait pas, n'a ainsi pas été récupéré.

Le syndic sortant Thierry Steiert et Andrea Burgener Woeffray pour le PS sont réélus, ainsi que le démocrate-chrétien Laurent Dietrich et Pierre-Olivier Nobs chez les chrétiens-sociaux. La gauche renforce ainsi sa majorité avec l'arrivée de Mirjam Ballmer, qui obtient le 3e meilleur score (2919 suffrages) après les socialistes.

"La vague verte est arrivée"

"La vague verte est arrivée à Fribourg, s'exclame la députée. On se réjouit du travail à accomplir. Je suis prête à apporter des idées pour les grands défis de notre époque."

Autre fait marquant: Pierre-Olivier Nobs, qui se représentait sans alliance, a sauvé son siège (2308 suffrages). "J'ai le sentiment que le Centre-Gauche est en train de se renforcer. Il a un bel avenir dans le canton de Fribourg", estime-t-il à l'issue de cette journée d'élections communales.

Les cinq sièges de l'exécutif fribourgeois étaient convoités par un record de 28 candidats. Ils n'étaient que 17 il y a dix ans et 22 il y a cinq ans.

Deuxième force au Conseil général

Le nouveau visage du législatif s'est révélé tard dans la soirée de dimanche. Les Verts remportent plus de 25% des voix (contre 10% en 2016) et deviennent ainsi le deuxième parti du Conseil général, derrière le PS (28,3%).

05:29 PMPont-en-Ogoz: "doutes" sur le scrutin

La procédure de validation des résultats à Pont-en-Ogoz est suspendue. Des doutes ont émergé sur de possibles irrégularités qui auraient eu lieu samedi soir.

Le préfet de la Gruyère Patrice Borcard parle bien de "doutes", mais il ne peut pas en dire plus à ce stade. La préfecture a pris des mesures pour sauvegarder d’éventuelles preuves et pour sécuriser les urnes et le matériel électoral.

Une enquête administrative sera ouverte en début de semaine prochaine.

05:22 PMJeunes plébiscités en Singine

Cette particularité à Guin et Wünnewil-Flamatt: deux candidats des listes jeunes font leur entrée au Conseil communal, avec respectivement Dylan Porchet (Junge Liste Düdingen) et Patricia Zahnd (Junge Freie Liste).

04:42 PMBulle: un siège pour les Verts

Même tendance dans le chef-lieu gruérien (23'500 habitants) avec l'entrée des Verts au Conseil communal suite à l'élection de Nicolas Pasquier. Il s'empare du siège laissé vacant par l'indépendant Patrice Morand.

"C’est historique, et la situation n’était pas favorable au départ. Ce résultat est le fruit du travail des membres actifs en Gruyère", se réjouit-il au micro de RadioFr. 

Kirthana Wickramasingam élue

L’autre place vacante est prise par l'ex-présidente du Grand Conseil Kirthana Wickramasingam, qui fait donc son entrée à l’exécutif bullois. Son colistier socialiste Sebastien Lauper est le seul sortant à ne pas avoir été réélu. Pour rappel, c’est lui qui avait succédé à Raoul Girard en 2019.

Le PLR conserve ses 3 sièges. Le syndic Jacques Morand et les deux sortants Eric Gobet et Nicolas Wyssmüller sont réélus. 

La réélection de Marie-France Roth Pasquier et de Jérôme Tornare assure les sièges respectifs du PDC-Le Centre et de l'UDC.

Représentation double au Conseil général

Les écologistes ont également gonflé leurs rangs au niveau législatif, où les Verts passent de 3 à 6 et les Verts libéraux de 1 à 3. Le PLR devient majoritaire en maintenant ses 15 sièges. Le PDC conserve également tous ses fauteuils (8). Le PS passe de 15 à 13, et l'UDC passe de 8 à 5 élus.

04:25 PMLes Verts font leur entrée à Marly et Estavayer

La deuxième aura été la bonne pour César Murangira, qui figurait seul sur la liste des écologistes. 

Le PDC fait les frais du passage de 9 à 7 membres au sein de l'exécutif. Il perd un siège, celui du syndic sortant Jean-Pierre Helbling qui ne s'est pas représenté après 35 ans de politique communale. Christophe Maillard et Maurice Horner sont tous deux réélus pour le PDC-Le Centre.

Les socialistes conservent leur deux sièges avec Bernard Clerc et Mary Claude Paolucci. Le PLR perd aussi un siège, alors que Jean-Pierre Oertig est réélu.

Estavayer au complet

Même percée verte dans la Broye, du côté d'Estavayer, où seul Claude-Alain Gaillet décroche un siège sur les quatre candidats de la liste écologiste.

Samuel Ménétrey (PDC-Le Centre), en charge du Tourisme, est le mieux réélu avec 1304 voix.

Les indépendants sont quant à eux représentés deux fois avec le sortant Joseph Borcard et la nouvelle arrivée: Carole Raetzo.

Les libéraux-radicaux et l’UDC conservent chacun leur unique siège. Même résultat pour le PS qui maintient son unique fauteuil.

04:01 PMRomont: le PLR (re)conquérant

Les libéraux-radicaux passent de 1 à 2 sièges avec l'entrée de Jean-Claude Cornu au Conseil communal. L’ancien préfet de la Glâne est le candidat le mieux élu avec 486 voix.

"La joie est quelque peu tempérée car il s’agit vraiment de regagner la confiance de la population", a-t-il confié à RadioFr. Son élection intervient une année après la révocation de l'ancien syndic de Romont, évincé pour une affaire de domiciliation.

"Je suis un leader et un motivateur" a dit encore celui qui ne cache pas son envie de briguer la syndicature.

Du côté des Verts, le siège est maintenu, mais Luc Bardet n’est pas réélu, au profit de Stéfanie Losey.

03:56 PMRiaz: la socialiste Anne-Favre Morand gagne sa course

Dans la commune gruérienne, Anne Favre-Morand a réussi son pari. Placée seule sur une liste PS-Verts-Indépendants, la socialiste est élue à l’exécutif.

Au sein de l'Entente communale, Sabine Guillet entre, alors que Claude Jelk sort. Le syndic Stéphane Schwab ne se représentait pas

03:47 PMMontagny repart sur de nouvelles bases

La totalité de l’unique liste Entente communale est élue. 3 sortants briguaient l’un des 7 sièges (Anne Bersier, Yannis Baillet, Rémy Grether).

La commune connue pour ses remous internes, dont la démission de la syndique fin décembre dernier, espère retrouver un peu de quiétude avec cette nouvelle législature.

A quelques kilomètres de là à Cugy, 5 sortants ont reçu l’aval des citoyens pour poursuivre leur aventure à l’exécutif, dont le syndic Alexandre Vonlanthen et le vice-syndic Bernard Grandgirard. Alain Burgy ("Unité communale") n’est, lui, pas réélu.

03:44 PMVillars-sur-Glâne: candidats de droite mieux élus

Trois nouveaux élus font leur entrée au Conseil communal: Francine Defferard (V-2030), Mélanie Maillard Russier (PS) et Claude Monney (Les Verts). Ils prennent les sièges de la syndique Erika Schnyder qui ne se représente pas, tout comme Nicolas Bapst (PLR) et Belkiz Renklicicek (PS). On n’assiste pas à un changement de majorité donc, mais on observe des candidats de droite mieux élus.

Au Conseil général, pas de grand changement: la gauche et la droite se partagent 25 sièges chacun.

03:30 PMLes anti-éoliennes ont le vent en poupe

A Vuisternens-devant-Romont, le syndic Jean-Bernard Chassot sur la liste de l’Entente communale n’est pas réélu. La liste anti-éoliennes "Union citoyenne" fait son entrée avec 4 sièges.

03:15 PMBelmont-Broye: Mouvement des indépendants boosté

La gauche et le PDC- Le Centre font les frais de la réduction du nombre de sièges au Conseil communal de Belmont-Broye qui passe de 11 à 9 élus.

Les deux formations perdent un siège. L’UDC conserve son unique siège occupé déjà par Anita Moullet. Du côté du PLR c'est le statu quo: ils voient la réélection de Daniel Barras et celle de Pascal Joye.

Et c’est le Mouvement des indépendants de Belmont-Broye qui sort vainqueur de ce scrutin avec 3 sièges. Le syndic en place, Albert Pauchard, est le mieux élu de la commune (902 voix). Le sortant Fabrice Currat rempile aussi. Et la nouvelle arrivée Marie-Claire Corminboeuf obtient le 2e meilleur score.

02:58 PMChâtel-Saint-Denis: le syndic Damien Colliard évincé

Surprise du côté du chef-lieu de la Veveyse où le député UDC Roland Mesot fait son entrée au Conseil communal avec le meilleur score (788 voix).

Le syndic UDC-PAI Damien Colliard n'a pas obtenu les voix nécessaires pour siéger à la prochaine législature. Ses colistiers Thierry Bavaud (sortant) et Chantal Honegger prennent chacun un siège.

Deux autres candidats font leur entrée: Nicole Tille (PS) et François Pilloud (PLR), ce qui porte à 4 le nombre de nouveaux venus au Conseil communal.

Une élection pleine de surprises donc, mais la formule ne s'en trouve pas changée: 3 sièges pour l'UDC-PAI, 3 pour le PS, 2 pour le PDC et 1 pour le PLR.

02:52 PMDeux nouveaux socialistes à Corminboeuf

Il s'agit de Thomas Gentil et Jonathan Collaud. Ils siégeront aux côtés de leurs collègues de parti Boris Bek-Uzarov et Chantal Angéloz.

Le conseiller communal en charge de la mobilité Dario Viel n'est pas réélu. L'actuelle syndique Anne-Elisabeth Nobs (Entente communale) n'obtient que le 3e meilleur score avec 660 voix.

02:45 PM"Avenir Neyruz" dépasse l'Entente communale

Terminée l’opposition gauche-droite bien en place jusqu’ici. Les nouveaux venus font fort. Le mouvement "Avenir Neyruz" décroche 4 sièges sur les 9 et devient le premier parti de l’exécutif. Au législatif, il remporte 19 sièges sur 50.

"Nous avons fait une magnifique campagne et avons été très proches de gens malgré le coronavirus, explique Jean-Pierre Corpataux, élu avec 557 suffrages. Dans un village de 2800 habitants, les gens veulent surtout des actions concrètes. Nous avons montré que nous avions leurs intérêts à coeur."

Un seul siège pour l'Entente

L’autre nouvelle venue, c’est l’"Alliance de Neyruz", qui décroche un siège. Un total de 5 sièges ont été raflés par des nouvelles formations.

L’Entente communale qui avait la majorité jusqu’ici passe à un seul siège. C’est celui de Martial Wicht, le syndic, assez mal réélu d’ailleurs. avec 250 voix, alors que Jean-Pierre Corpataux ("Avenir Neyruz) en rafle 557.

Reste à savoir maintenant si ce coup de force aura aussi lieu au nouveau Conseil général, où 134 candidats se battent pour l’un des cinquante sièges. Mais tout reste possible puisque c’est la formation qui présente le plus d’intéressés, avec 45 au total.

02:33 PMVers un taux de participation élevé

Danielle Gagnaux, chancelière d'Etat, Pierre Meyer, rédacteur en chef de Radio Fribourg et Serge Gumy, rédacteur en chef du journal La Liberté, commentent en direct les premiers résultats de ce dimanche électoral.

Et pour la suite de la journée? "La Chancellerie a tout mis en place pour que tous les résultats soient disponibles d'ici ce soir", rassure Danielle Gagnaux en référence aux derniers bugs informatiques lors des élections fédérales de 2019.

Le taux de participation s'annonce haut. Il y a de nombreuses communes où le taux de participation avoisine les 60%, selon la Chancelière d'Etat. Un record pour l’heure détenu par Prévondavaux, dans la Broye, avec près de 69%.

02:25 PMAvry: le syndic Michel Moret réélu

Le Conseil communal se compose à nouveau de 7 membres. En raison d’un décès, il manquait un élu sur la fin de la législature. Le nouveau venu s’appelle Jean-Marc Meyer (Centre Droit).

Le syndic sortant Michel Moret conserve quant à lui largement sa place au sein de l'exécutif.

01:51 PMUn opposant à la fusion du Grand Fribourg réélu à Matran

Matran tient son Conseil communal avec ses 7 membres. Une candidate fait son entrée pour cette prochaine législature: Stéphanie Collela (Entente communale). Autre nouveau: le socialiste Dominique Cheneaux. Le syndic PLR Sébastien Dorthe n'était pas en course.

La commune plutôt hostile au projet a une nouvelle fois plébiscité Michaël Studer ("Matr'en Indépendance"). Pour rappel, la population des neuf communes concernées par la fusion se rendra aux urnes le 26 septembre pour un vote consultatif.

01:40 PMGranges: 2 sièges pour un nouveau mouvement

Dans la commune veveysanne, le nouveau groupement "Implication citoyenne" prend 2 sièges sur 7 grâce au scrutin proportionnel. Un résultat qui bouscule la représentation de ce village habitué depuis des années à l'Entente communale.

01:31 PMLe syndic sortant de La Brillaz pas réélu

Daniel Terrapon est le candidat déçu de la liste "Stabilité et Développement". Ses collègues Grégoire Yerli, Thomas Chappuis, Christine Chammartin Auer et Alexandre Krattinger ont tous été réélus.

Bernard Oberson, Yvan Jordan et Lucie Ménétrey (Liste "Autres Visions") décrochent les trois places restantes.

01:12 PMLe syndic sortant de Granges-Paccot réélu à l'exécutif

Les résultats de la commune de plus de 3700 habitants sont tombés. Le syndic de la commune René Schneuwly est réélu de justesse au Conseil communal. Les 9 candidats de l'unique liste, celle de l'Entente communale, ont tous obtenu un siège, donx les autres cinq sortants (Jean-Louis Barras, Philippe Chassot, Yves Litandi, Philippe Maridor et Frank Kirchner).

A noter que les syndicatures seront attribuées dans un deuxième temps via une discussion ou un vote entre les nouveaux élus.

12:48 PMPremiers résultats en Sarine

Les premiers résultats commencent à tomber dans les petites communes où planait peu de suspens. Villarsel-sur-Marly, Pierrafortscha et Ferpicloz ont respectivement élu leurs cinq conseillers communaux.

D'autres résultats suivent dans la Glâne à Chapelle, Châtonnaye, Grangettes et Massonnens.

En Veveyse, les jeux sont faits à Bossonnens, La Verrerie et Saint-Martin.

12:42 PMAppétit pour les nouveaux législatifs

Plus de 2500 candidats convoitent un siège dans les Conseils généraux, dont certains sont instaurés pour la première fois cette année en remplacement des Assemblées communales.

A Neyruz, ils sont par exemple 134 candidats pour un nouveau législatif de 50 membres. Dans le district du Lac, Courtepin deviendra la deuxième commune à compter un législatif local, après Morat. 99 candidats sont en lice.

Ailleurs dans le canton, Siviriez compte 73 candidats pour 30 sièges, Val-de-Charmey 90 candidats, et Grolley 54 candidats.

12:18 PMDépouillement plus long

Les Fribourgeois devront se montrer patients ce dimanche. Le dépouillement des résultats pourrait ou devrait être plus long, a fait savoir l'Etat de Fribourg jeudi.

Des contraintes s'appliqueront, avec pour effet une baisse du nombre de scrutateurs et d’autres facteurs chronophages. "Les communes ont pris toutes les mesures pour assurer un dépouillement efficace et fiable", a-t-il assuré. Et de rappeler que le dépouillement du scrutin fédéral est prioritaire sur celui des élections communales.

11:54 AMLe Covid bouscule la tradition des stamms politiques

Débats ou séances d'information: les manifestations qui rythment la campagne électorale servent à la libre formation de l'opinion politique. A cet égard, les événements organisés à l'intérieur ont pu accueillir jusqu'à 50 participants moyennant un plan de protection validé par le préfet. Hors les murs, 20 personnes maximum étaient autorisées autour des stands.

Les partis ont finalement eu peu recours à ces possibilités. "Plusieurs ont décidé d'organiser peu, voire pas, de séances d'information habituelles par solidarité avec la population, dont une partie a critiqué ce régime fédéral assoupli à l'heure où toutes les activités autres que politiques étaient à l'arrêt, explique François Genoud, président de la Conférence des préfets. Cette campagne s'est surtout déroulée sur les réseaux sociaux."

Moyens virtuels privilégiés

Dimanche, retour à l'application stricte de l'ordonnance fédérale Covid-19 situation particulière. En d'autres termes, les rassemblements seront limités à cinq personnes à l'intérieur, quinze à l'extérieur, et sans oublier le port du masque, a rappelé mercredi l'Organe cantonal de conduite. "Les stamms étant surtout des réunions conviviales, les partis n'ont pas été surpris par ces décisions", souligne encore François Genoud.

Less candidats et leurs sections ont donc trouvé d'autres moyens de se réunir. Ils sont plusieurs à avoir prévu des rencontres en visioconférence. D'autres ont décidé de se retrouver dans le respect des limitations dans des espaces clos et extérieurs, sans investir les bistrots. Le canton ne prévoit pas de renforcer les contrôles de police en cette journée électorale.

Pour les préparatifs du deuxième tour, les assemblées politiques restent limitées à 50 personnes à l'intérieur, 20 en plein air jusqu'au 28 mars.

11:52 AMLe dossier complet des élections communales

Retrouvez ici les événements marquants de la campagne en vue de ces élections avec nos interviews, nos débats et nos décryptages.

Le canton de Fribourg inaugure dimanche son nouveau site pour suivre tous les résultats dans votre commune.

Frapp - Alexia Nichele