2020, une année noire pour l'événementiel

Le secteur enregistre un plongeon du chiffre d'affaires, des suppressions d'emplois et des cessations d'activités.

En 2020, plus de 17'000 projets ont été annulés dans le secteur de l'événementiel, se traduisant par une chute de 57% du chiffre d'affaires à 2,37 milliards de francs, selon un communiqué de l'association Suisse LiveCom Expo Event publié lundi. Près de 4460 emplois ont été supprimés en 2020, leur nombre tombant à 18'540. Environ 220 entreprises ont cessé leurs activités ou se sont complètement réorientées.

La suppression des foires, événements et congrès a créé un trou de 10 milliards de francs en valeur ajoutée brute. Ce type d'activité a d'habitude des retombées sur le tourisme, l'hôtellerie, la gastronomie, les transports, le commerce de détail et d'autres secteurs de fournisseurs.

En 2021, les organisateurs de salons ont déjà dû annuler plus de 35 projets, équivalent à une perte de chiffre d'affaires de plus de 220 millions de francs. Pour l'année, le secteur "est légèrement plus optimiste". Il envisage une baisse de 33% du chiffre d'affaires par rapport à l'exercice 2019 (5,56 milliards), ainsi que de nouvelles suppressions d'emplois.

"Vu la situation épidémiologique et le plan actuel suisse de vaccination contre le coronavirus, la branche s'attend à de nouvelles annulations concernant les projets reportés".

Environ 73% des entreprises ont reçu des prêts Covid-19 et 86% des RHT (réduction de l'horaire de travail). Jusqu'en janvier, 15% d'entre eux ont demandé une aide pour cas de rigueur. Afin d'éviter de nouvelles faillites, environ 50% des membres doivent recevoir les paiements d'ici la fin du mois d'avril. La branche appelle le gouvernement "à ancrer dans la loi Covid un parachute de sécurité pour pallier les annulations liées au coronavirus" dès la fin de l'été 2021.

Expo Event, en coopération avec les associations partenaires svtb et Tectum, a sondé les dirigeants de 153 sociétés de la branche.

ATS