575'000 animaux utilisés pour la recherche

Environ 575'000 animaux ont été utilisés dans des expériences scientifiques en Suisse l’année dernière, ce qui correspond à une hausse de 3% par rapport à 2020. C'est la première fois en cinq ans que ce chiffre est en augmentation.

Beaucoup d'expériences sur les animaux sont liées à la recherche contre le cancer (photo symbolique). © KEYSTONE/GAETAN BALLY

Par rapport à 2020, le nombre d’animaux utilisés dans des expériences de degré 0 a diminué de 21'000 (-9 %) et augmenté d’environ 20'000 dans les expériences de degré 1 (+13 %), d’environ 14'000 dans celles de degré 2 (+10 %) et de 6000 dans celles de degré 3 (+31 %), a indiqué mardi l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)

Environ 93% des expériences de degré de gravité 3 ont été réalisées dans le cadre de la recherche sur les maladies humaines. Près de la moitié de ces expériences relevaient de la recherche sur le cancer et de la recherche sur les maladies neurologiques, telles la démence ou la sclérose en plaques. Une forte augmentation des expériences de degré de gravité 3 est observée depuis 2014, a précisé l'OSAV.

Effet de rattrapage

En 2021, près de 90 expériences de plus ont été menées par rapport à 2020, ce qui se traduit par une augmentation du nombre d’animaux utilisés dans des expériences de degrés de gravité 1, 2 et 3. Le nombre de recherches effectuées l’année dernière correspond à la moyenne des dix dernières années, ce qui montre que l’activité de recherche dans le domaine de l’expérimentation animale reste à un niveau élevé.

L’OSAV suppose que certaines expériences prévues en 2020 ont été repoussées en raison de la pandémie et n’ont été réalisées qu’en 2021. Le nombre de souris utilisées dans des expériences a nettement baissé en 2020, avant de connaître une nouvelle augmentation (+20'000) l'an dernier.

En 2021, le Conseil fédéral a lancé un programme de recherche, qui vise à réduire le nombre d’expériences sur les animaux dans la recherche et à mener des réflexions sur les questions d’ordre éthique et sociétal. "L’expérience montre que plusieurs années peuvent être nécessaires avant que de telles mesures commencent à porter leurs fruits", a précisé l'OSAV.

ATS
...