Mesures adaptées à l'approche des élections communales

Le Conseil d'Etat a précisé mercredi matin les mesures sanitaires que les partis devront respecter durant la campagne électorale.

Les manifestations tels que séances d'information et débats publics sont autorisées jusqu'à 50 personnes en intérieur, moyennant un plan de protection validé par le Préfet. Hors les murs, la limite est fixée à 20 personnes. Le port du masque est obligatoire.

La consommation de nourriture et de boissons n'est pas autorisée sur les stands. La distribution d'objets de campagne, dans un hall de gare par exemple, sera aussi encadrée. 

Ces contraintes équivalent à celles du canton de Vaud où des élections communales se déroulent aussi le 7 mars.

3000 candidats

Le 1er tour dans le canton de Fribourg se tiendra le 7 mars, le deuxième le 28 mars, avec un dépôt des listes dans quelques jours, le 25 janvier. 838 sièges sont à repourvoir dans les conseils communaux et 1080 dans les conseils généraux, toutes les communes ne possédant pas de législatifs institués. Selon une première projection, quelque 3000 citoyens figureront sur les listes électorales.

"Cette campagne sera probablement beaucoup plus digitale, mais les contacts avec la population sont importants et c'est pour ça qu'on a clarifié les règles aujourd'hui", explique Didier Castella, conseiller d'Etat en charge des institutions.

Les élections se dérouleront dans 122 des 128 communes fribourgeoises. Celles qui ne voteront pas le 7 mars le feront ultérieurement en raison de fusions récentes. Les mesures annoncées à destination des partis politiques découlent d'une modification de l'ordonnance ad hoc sur les mesures cantonales anti-coronavirus.

ATS / RadioFr. - Vincent Dousse / AN