"La communauté des navigateurs est formidable"

Depuis plus d'un an, Kristel Marbach et Philipp Reinmann sillonnent le monde sur leur voilier. Interview depuis les Caraïbes.

Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
Martinique, Dominique, Grenade: les deux voyageurs découvrent les Caraïbes. © Kristel Marbach et Phil Reinmann
1 / 11

Après des mois en Méditerranée et une longue traversée de l'Atlantique, l'ancienne joueuse des Powercats de Guin Kristel Marbach et son ami Philipp Reinmann sont maintenant dans les Caraïbes avec leur voilier, Amae. Leur blog

En janvier dernier, vous atteigniez les Caraïbes après une longue traversée de l’Atlantique. A quoi ressemble votre vie là-bas?

Les îles des Petites Antilles sont variées et magnifiques, les gens sont ouverts et chaleureux. Actuellement, c'est la saison cyclonique et de nombreux bateaux se réfugient dans les baies de mangrove bien protégées de Grenade, où nous sommes depuis juillet. L'île est connue comme "l'île aux épices", ici poussent des grandes quantités de noix de muscade, de cannelle, de clous de girofle et de gingembre. La communauté des navigateurs est également formidable. Tous les matins à 7h30 a lieu ce que l'on appelle le "Cruisers Net": tous les marins allument leur radio vhf et échangent des informations. On partage et on s'entraide, ce qui permet de se lier d'amitié avec des personnes de pays et d'horizons très différents. La plupart des propriétaires de bateaux ont déjà traversé des océans et ont beaucoup d'histoires passionnantes à raconter.

Depuis notre dernière interview, que s’est-il passé dans votre vie de voyageurs? 

Notre moteur a malheureusement rendu l'âme après deux mois dans les Caraïbes. Nous n'avons donc pas pu naviguer autant que prévu. À la place, nous avons passé quatre mois dans un port de la Guadeloupe et avons appris à connaître l'île par voie terrestre. Nous avons également commencé à travailler en free-lance pour financer notre voyage. En août, notre nouveau moteur a enfin été livré et installé. 

Iles des Saintes, Guadeloupe

Quelles îles avez-vous pu visiter? Des coups de cœur à partager?

Après notre traversée de l'Atlantique, nous avons d'abord navigué vers Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Les Grenadines comprennent l'archipel des Tobago Cays, un véritable paradis pour le snorkeling avec de magnifiques plages de sable blanc. Nous avons nagé avec des tortues de mer, des raies et des milliers de bancs de poissons multicolores.

Nous avons ensuite poursuivi notre voyage vers la Dominique et la Guadeloupe. Avec la Martinique, ces îles volcaniques sont, en comparaison avec les Grenadines, montagneuses, verdoyantes, avec de magnifiques forêts tropicales et beaucoup de fruits exotiques. On a eu un coup de coeur pour la Dominique. L'île est située entre deux îles françaises, la Martinique et la Guadeloupe, qui sont toutes deux très européennes...ce qui a ses avantages, notamment pour l'approvisionnement. C'est aussi l'oasis verte des Caraïbes. Une forêt tropicale dense recouvre les trois quarts du pays et est parsemée de sources chaudes, de lacs et d'innombrables cascades et rivières. Quel joyau naturel!

Dominique

En quoi naviguer dans les Caraïbes est différent de votre expérience en Méditerranée?

La mer des Caraïbes et ses îles sont totalement différentes de la Méditerranée. Cela vaut aussi bien pour la navigation que pour la culture et le mode de vie des locaux. L'avantage des Caraïbes, ce sont les alizés: le vent souffle en permanence de l'est. Cela rend la planification plus facile qu'en Méditerranée. L'inconvénient est la saison cyclonique, qui dure six mois. Et nous avons appris à apprécier le rythme caribéen: il ne faut pas s'attendre à ce que tout fonctionne comme sur des roulettes, que les gens arrivent à l'heure et que le travail soit fait comme en Suisse. En revanche, les ouvriers chantent sur le chantier, les gens rient beaucoup, sont détendus et serviables. Comparé à l'Europe, il ne faut pas oublier que nous nous trouvons sur des îles isolées. Il n'est pas facile de se procurer du matériel et la nourriture importée est chère. On s'adapte, on trouve des solutions et des alternatives. Et c'est bien ainsi, ça fait partie de l'expérience.

A la barre sur l'Amae

Vous n'avez pas trop le mal du pays?

Bien sûr, la famille et les amis à la maison nous manquent. Et parfois aussi le luxe d'un appartement confortable avec l'eau courante et une grande cuisine. Mais nous sommes reconnaissants de pouvoir découvrir cette partie du monde.

Comment gérez-vous l’aspect financier?

Le coût de la vie est moins élevé qu'en Suisse: nous vivons sur notre bateau de 10 mètres, l'électricité vient du soleil, nous avançons à la voile et l'eau est dessalée à bord. Le problème réside plutôt dans les dépenses liées au bateau: son entretien demande non seulement beaucoup de travail, mais aussi un budget important. Nous avons un peu sous-estimé ce point. De plus, le soleil est fort ici dans les Caraïbes, il abîme davantage le matériel. Nous travaillons tous les deux en tant que freelance et c'est ainsi que nous nous maintenons à flot. C'est un mode de vie qui nous plaît et qui a bien fonctionné jusqu'à présent. Mais le budget joue en effet un rôle majeur dans nos décisions quotidiennes, mais aussi à long terme.

Philipp Reinmann und Kristel Marbach

Quels sont vos plans pour ces prochains mois?

Nous ne savons pas encore. Il y a tellement d'options et chacune a son charme, mais aussi son prix. Actuellement, nous sommes en train de clarifier diverses options: retour en Europe, l'Amérique centrale, la Polynésie française...



Frapp - Audrey Raffaelli
...