Année faste pour Logitech grâce à la crise sanitaire

Le groupe technologique Logitech a enregistré une nette hausse de ses résultats pour son exercice décalé 2020/2021, grâce notamment au coronavirus.

Forte de son succès, l'entreprise propose par ailleurs une hausse de son dividende. Pour l'année en cours, la croissance des ventes devrait stagner et la rentabilité opérationnelle progresser.

Durant la période sous revue, close fin mars, le chiffre d'affaires a bondi de 74% à 5,25 milliards de dollars, soit une hausse de 76% hors effets de change. Il s'agit d'un chiffre record, affirme jeudi un communiqué. Par ailleurs, le bénéfice opérationnel, non-Gaap, s'est pour sa part inscrit à 1,27 milliard, une amélioration de 229%.

Au quatrième trimestre de ce même exercice le chiffre d'affaires s'est envolé de 117% à 1,54 milliard de dollars et le bénéfice opérationnel, non-Gaap, de 312% à 325,1 millions. Quant au bénéfice net, Gaap, il s'est établi à 225,7 millions, en hausse de 5,5%. Logitech est ainsi parvenu à battre largement les prévisions des analystes interrogés par AWP.

Le conseil d'administration proposera de relever le dividende de 10%. L'année précédente, il s'est inscrit à 0,80 franc.

Pour l'exercice en cours, la croissance des recettes devraient rester stables autour de 5%, et l'Ebit s'enrober. Plus précisément, la direction générale a relevé ses perspectives de résultat opérationnel non GAAP, qui devrait s'inscrire entre 800 millions et 850 millions de dollars, contre 750 à 800 millions auparavant.

A 9h04, le titre prenait 1,6% à 104,55 francs dans un marché SLI en hausse de 0,4%.

ATS