Des chiens d'alerte contre les maladies du couvain

Le projet, développé par FreeTheBees, a pour but une détection précise, douce et économique de la loque dans les colonies d'abeilles.

Les cinq finalistes du Prix à l'innovation agricole (PIA) du canton de Fribourg sont maintenant connus. En tant que partenaire média, Frapp vous fait découvrir les candidats et vous invite à voter pour votre projet favori. En effet, cette année, le PIA lance une nouveauté: le trophée du public.

André Dunand, président de l'association FreeTheBees, nous parle de la technique développée grâce à des chiens spécialement formés.

La loque est une malade bactérienne très contagieuse du couvain. Aujourd’hui, il est possible de la détecter grâce à des inspections des abeilles réalisées sur mandat cantonal sous forme de rondes de contrôle des vétérinaires. Chaque cellule de couvain est analysée sur l'ensemble du rucher de l'apiculteur. Cette détection précoce prend beaucoup de temps et est donc très coûteuse. De plus, elle met les colonies d'abeilles à rude épreuve : en ouvrant les ruches (habitat des abeilles), le microclimat dans la ruche est affecté sur une durée pouvant aller jusqu'à 4 jours. Cette intervention de contrôle de routine peut provoquer l'apparition d'une maladie qui aurait pu être surmontée par le système immunitaire de la colonie d'abeilles.

Les deux maladies produisent une odeur forte et désagréable. Cependant, l'odeur n'est perceptible par l'homme qu'à un stade avancé de la maladie. Comme la loque américaine en particulier est très contagieuse, on s'efforce de la détecter le plus tôt possible.

Economique, rapide, précoce

Les chiens ont un sens de l'odorat extraordinairement bon et développé. Un contact de quelques secondes suffit au chien pour capter une odeur et la distinguer des autres.

Grâce aux chiens formés, il sera possible de détecter les maladies du couvain dans les colonies d'élevage incubées de manière plus économique, plus rapide, plus précoce et plus précise, et donc d'augmenter l'efficacité des services vétérinaires avec leurs inspections des abeilles ou de les inspecter plus souvent tout en conservant la même charge de travail. En outre, les chiens permettent pour la première fois d'inspecter des colonies d'abeilles mellifères vivant en liberté. Un jalon stratégique important pour la protection et la promotion des abeilles mellifères sauvages en Suisse.

Votez et tentez de gagner un panier gourmand 100% fribourgeois

Vous avez aimé la présentation du projet FreeTheBees? Soutenez-le en votant sur le site du PIA 2022

En votant, vous prenez automatiquement part au concours pour gagner un panier gourmand constitué de produits locaux et artisanaux. Le gagnant sera tiré au sort début juin et informé par courriel d’ici le 15 juin 2022 (le tirage au sort sera effectué par le comité du PIA 2022).

Frapp est partenaire média du:

Frapp - PIA / Vidéo: Marion Pasquier