Credit Suisse réduit le salaire du patron

Credit Suisse a raboté le salaire de son patron Thomas Gottstein suite à l'impact négatif des affaires Greensill et Archegos.

Thomas Gottstein, directeur général du Credit Suisse, a vu sa rémunération rabotée de 43% en 2021 par rapport à l'exercice précédent (archives). © KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Thomas Gottstein a touché un montant total de 3,8 millions de francs, coupé de 43% par rapport aux 6,5 millions perçus au titre de 2020, selon les indications du rapport annuel publié jeudi. Le salaire fixe est resté stable à 2,9 millions, alors que les bonus ont fondu à 0,8 million, de 3,6 millions l'exercice précédent. M. Gottstein a pris ses fonctions à la tête de Credit Suisse mi-février 2020.

Dans l'évaluation du directeur général pour 2021, le conseil d'administration souligne les "défis réputationnels" et l'impact financier négatif de la débâcle du fonds spéculatif américain Archegos, qui a coûté près de 5 milliards de francs à la banque, et du scandale des fonds Greensill, du nom de la société d'affacturage britannique en faillite. Ces affaires ont conduit Credit Suisse à revoir sa culture du risque et sa gouvernance, rappelle le rapport.

Les 15 membres de la direction générale ont vu leur bonus chuter à 8,6 millions de francs, alors que cette somme - pour 13 membres - avait atteint 23,7 millions en 2020. La rémunération totale du comité exécutif a ainsi été réduite de 27% à 38,6 millions (52,7 millions précédemment).

Éphémère président, António Horta-Osório a perçu une compensation totale de 3,5 millions de francs au titre de 2021. Le Portugais a été élu à fin avril avant de démissionner quelques mois plus tard, en janvier, emporté par une nouvelle controverse pour Credit Suisse. Le banquier avait contrevenu aux règles de quarantaine contre le coronavirus.

Son successeur Axel Lehmann a touché en qualité de "simple" administrateur un montant de 1,6 million de francs. Le conseil d'administration a vu sa rémunération légèrement augmenter, à 11,7 millions de francs contre 11,1 millions en 2020. L'année dernière, l'organe de surveillance a compté un membre de plus par rapport à 2020.

ATS
...