Le canton doit-il accorder 25 millions à Bluefactory?

Alors que le développement de Bluefactory rencontre des résistances, d'autres cantons investissent massivement pour des sites d'innovation.

Le 13 juin prochain, la population fribourgeoise aura le dernier mot concernant la participation pour moitié de l'Etat à une augmentation de capital de 50 millions de francs en faveur de la société Bluefactory SA. Le recours à un référendum parlementaire, emmené par l'UDC, est à l'origine de la votation sur un crédit de 25 millions.

Installé depuis 2014 dans l'ancienne usine Cardinal, Bluefactory abrite 55 sociétés ou associations. Le quartier accueille des centres de compétence qui collaborent avec des sociétés indigènes. Convaincu du potentiel du site, le Conseil d'Etat soutient son développement.

La recapitalisation donnera à Bluefactory SA une assise financière lui assurant de poursuivre le développement du quartier Bluefactory dans une logique d’investisseur immobilier. La construction du premier bâtiment commercial débutera cette année, suivie du bâtiment laboratoire du Smart Living Lab. Le premier suscite déjà un grand intérêt auprès de futurs locataires. Le second est dédié à l'habitat du futur, en réunissant EPFL, Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg et Université de Fribourg.

Dans d'autres cantons, les parcs d'innovation poussent aussi. A quoi sont-ils dédiés? Quelles entreprises attirent-ils? Exemple avec le campus Energypolis (Sion), un projet à plus de 400 millions de francs.

Réécoutez le débat entre les députés Philippe Demierre (UDC) et Elias Moussa (PS):

ATS / RadioFr. - Maëlle Robert