Découvrez les candidats au Conseil d'Etat

La Télé dresse quatre portraits par semaine d'ici à l'élection du 7 novembre. Place à Nicole Ayer et Loris Grandjean.

D'un côté, Nicole Ayer, membre du mouvement Démocratie directe. De l'autre, Loris Grandjean, membre des Vert'libéraux. Voilà pour les présentations. Première mission pour les deux candidats, choisir un lieu dans le canton. Pour Nicole Ayer, c'est la chapelle de la Motta à La Tour-de-Trême. "J'ai choisi ce lieu en fonction des énergies qui s'y dégagent." Pour Loris Grandjean, c'est le jardin Regina Mundi à Fribourg. "C'est l'endroit où j'ai effectué mes études donc ça me tient à coeur et aussi parce que j'attache une importance particulière à la santé mentale et la santé en générale."

Vu ou lu ailleurs

Sur ses réseaux sociaux, Loris Grandjean affirme vouloir proposer une alternative au Conseil d'État et avoue ne pas être "un politicien de sérail suivant un parcours tout tracé". En somme, le candidat souhaite apporter une nuance et ne pas être tout blanc ou tout noir. Pourtant, au niveau vestimentaire, il n'y a pas vraiment de nuances. "Effectivement, je porte que du noir depuis que j'ai 13-14 ans, je me sens bien ainsi. Il y a moins de nuances qu'en terme d'idées politiques", sourit le Vert'libéral.

De son côté, dans un post sur Facebook, Nicole Ayer estime que les médias sont aux ordres et que l'État est omniprésent. Alors pourquoi venir devant une caméra et se présenter à des élections cantonales ? "C'est vous qui m'avez invitée. C'est la pensée unique qui prévaut, et la presse a certainement une pression qui ne lui permet pas d'entrer dans le débat, affirme la candidate.

La question du jeune

Habitué aux questions des journalistes, il fallait un petit peu désarçonner nos candidats. C'est donc un jeune du canton qui leur adresse cette question : "En 2021, qu'est-ce qu'un bon politicien ?"

"Quelqu'un qui écoute le peuple et qui essaie de comprendre ses besoins et ses désirs, également pour la jeunesse", estime Nicole Ayer.

"C'est quelqu'un qui se définit par son engagement pour des grands projets de société, qui est transparent et sait reconnaître ses limites", répond Loris Grandjean. 

Questions des candidats

Pour la dernière rubrique de notre capsule, les deux candidats doivent se poser une question. La question de Nicole Ayer à Loris Grandjean : "En cas d'élection, comment voyez-vous la gestion du gouvernement fribourgeois ces prochaines années ?"

La question de Loris Grandjean à Nicole Ayer : "Enfant, quel métier rêviez-vous de pratiquer ?"

La Télé - Gianluca Agosta