Des compétitions sportives annulées à cause du ... covid

La sprinteuse fribourgeoise Coralie Ambrosini cherchait à se qualifier pour les Universiades. Une compétition qui vient d'être reportée.

Des compétitions sportives annulées ou reportées à cause du covid, cette situation semblait appartenir au passé. Malheureusement, la semaine dernière, 2 grands rendez-vous internationaux ont été reportés.

Les Jeux asiatiques, grande compétition sportive internationale qui devait se dérouler en septembre en Chine, ont été reportés à une date ultérieure. Aucune raison officielle n'a été avancée pour le report de l'événement, prévu à Hangzhou. Mais la Chine fait actuellement face à un regain épidémique de Covid-19 qui touche à des degrés divers plusieurs provinces.

Les compétitions devaient se tenir à Hangzhou, à moins de 200 km au sud-ouest de Shanghai, ville de loin la plus touchée par la récente flambée épidémique et où la population est confinée depuis début avril. "Les nouvelles dates seront annoncées à une date ultérieure", a précisé la télévision publique chinoise CCTV sans mentionner le Covid-19.

Les organisateurs avaient prévu d'appliquer un plan de prévention du coronavirus basé sur celui des derniers Jeux olympiques et paralympiques d'hiver, en février à Pékin, qui avaient constitué un succès sur le plan sanitaire. Les autorités chinoises sont soucieuses d'éviter toute contamination au sein de la population et applique depuis 2020 une stratégie zéro Covid.

Pas d'Universiade

L'Universiade d'été prévue à Chengdu, également en Chine, se déroulera finalement en 2023. Elle avait déjà été reportée d'un an en raison du coronavirus. L'Universiade, sorte de Jeux olympiques pour les sportifs étudiants, devait se dérouler du 26 juin au 7 juillet 2022. La Fribourgeoise Coralie Ambrosini avait l'objectif d'y participer. La sprinteuse gruérienne (100 et 200 mètres) avait d'ailleurs jusqu’à ce dimanche pour obtenir sa qualification pour les Universiades.

"Retrouver du plaisir"

Du coup, en raison de cette annulation, Coralie Ambrosini a dû se fixer de nouveaux objectifs. Mais après avoir connu un petit burn-out au printemps 2021 qui l'a fait arrêter la compétition durant quelques temps, celle qui détient le record fribourgeois du 100 mètres (11 secondes 62 réalisée en 2020) a surtout un autre objectif en tête : retrouver le plaisir de courir.

A noter que Coralie Ambrosini étudie actuellement la psychologie à l'Université par correspondance.

ATS / RadioFr. - Valentin Danzi