Des médias privés de l'un des procès de l'année

Alors que l'ex-boursier de Belfaux est devant les juges, RadioFr. est privée d'audience, faute à une salle trop petite. Incompréhensible.

Le procès de l’ex-boursier de Beflaux s’ouvre mardi à Fribourg. Ce Fribourgeois de 52 ans est accusé d’avoir détourné près de six millions de francs. Les faits se sont déroulés durant près de 15 ans et ont été découverts en 2019. Depuis ce jour, l’homme est emprisonné. Le procès devrait se dérouler sur cinq jours et le verdict est attendu pour le 30 mars.

Radio Fribourg privée d'accès

Radio Fribourg ne pourra malheureusement pas couvrir ce procès. La raison invoquée par Alain Gautschi, président du Tribunal pénal de la Sarine, est la capacité limitée de la salle d'audience. Pierre Meyer, Rédacteur en chef de Radio Fribourg, estime que "l’explication est trop courte et peu légitime. Pour ce qui s’annonce comme un procès retentissant, où l’intérêt public tient de l’évidence, la capacité d’une salle ne peut pas justifier un refus de suivre une audience. L’un de nos journalistes aurait dû être présent dans cette salle". 

L'incompréhension est d'autant plus grande qu'il existe une salle "covid-compatible", avec une capacité plus élevée pour permettre à davantage de personnes de suivre les débats. Mais celle-ci était déjà occupée, a répondu le Tribunal pénal économique de la Sarine. Si Radio Fribourg se voit ainsi empêchée d’assumer au mieux son mandat de service public, sa rédaction va s'efforcer de suivre au mieux ce procès et de relayer le verdict prévu pour le 30 mars.

RadioFr. - Sophie Corpataux