Des protections hygiéniques dans les écoles villaroises

Le Conseil communal de Villars-sur-Glâne donne en partie suite à un postulat sur des protections hygiéniques à disposition des élèves.

Le Conseil général de Villars-sur-Glâne s'est réuni jeudi soir pour parler des comptes 2021 de la commune, mais aussi du terrain de football du Platy et de protections hygiéniques. © RadioFr.

Des tampons et serviettes hygiéniques seront mis à disposition gratuitement dans les écoles de Villars-sur-Glâne. Le Conseil communal a présenté jeudi soir sa réponse au postulat de la conseillère générale socialiste Valentina Marthaler.

Cette dernière allait toutefois plus loin: elle souhaitait la mise à disposition gratuitement et en libre accès de ces protections dans les écoles, mais aussi dans les institutions publiques et sportives de la commune. Le Conseil communal souhaite cependant attendre avant d’élaborer un projet en ce sens, car le Gouvernement fribourgeois se penche aussi sur la question à l’échelle cantonale.

Un pas après l’autre

Villars-sur-Glâne ne souhaite pas attendre les conclusions de cette étude sans rien faire, en se concentrant d’abord sur les établissements scolaires, comme cela se fait déjà au Centre scolaire de Villars-Vert. Après avoir sondé les directeurs d’écoles et le corps enseignant, il ressort que cette mise à disposition serait bienvenue, particulièrement pour les élèves dès la 7e Harmos.

Les jeunes filles seront informées de cette mesure avec des affiches ou des pictogrammes. Dans le cadre scolaire, cette communication pourrait être faite par le centre de prévention sexuelle, lors des interventions en 6H et en 8H et par une information dans le bulletin d’information scolaire.

Villars-sur-Glâne mettra donc à disposition quelques boîtes avec des protections hygiéniques dans les toilettes des filles de chaque école, dès la rentrée scolaire prochaine. Après quelques mois, la commune évaluera plus précisément le besoin.

Un terrain de foot tout neuf

Lors de la séance du Conseil général de jeudi soir, il a aussi été question du terrain de football du Platy, qui ne répond plus aux normes de l'Association Suisse de Football (ASF). Le Conseil communal de Villars-sur-Glâne souhaite débloquer plus d’un million de francs pour mettre en conformité les installations qui ont été créées en 1982. Le Conseil général a accepté à l’unanimité ce message.

Aujourd’hui, le système de drainage, qui permet d’évacuer les eaux de surface ne remplit plus son rôle. Des flaques d’eau se forment sur le terrain. Les critères de sécurité ne sont plus non plus remplis. Selon les recommandations de l’ASF, il est désormais nécessaire de disposer d’une zone de sécurité de trois mètres autour du terrain.

La demande de crédit, qui a été approuvée par le Conseil général, devra donc servir à réaliser un terrain naturel en gazon qui répond aux critères d’homologation pour la 2e ligue. L’enveloppe doit permettre de démolir et de remplacer le réseau de drainage, remplacer les abris des joueurs, mais aussi la création d’une zone d’échauffement en gazon renforcé.

Deux variantes pour ce projet

Deux variantes d’exécution ont été étudiées dans le cadre du projet. La première consisterait à faire pousser un gazon de manière naturelle. Cette solution est la plus économique. Cependant, le délai de fermeture du terrain est plus long, proche d’une année, pour garantir un bon enracinement du gazon.

La deuxième solution consiste à recouvrir le terrain avec un gazon plaqué, légèrement plus onéreux. Cette possibilité permet de raccourcir le délai de réalisation et de rendre le terrain déjà praticable pour la rentrée du championnat qui se situe autour de la mi-mars 2023.

Des comptes 2021 dans le positif

Lors de cette séance du Conseil général, l’exécutif a aussi présenté les comptes 2021 qui ont été acceptés à l’unanimité. Ils se soldent sur un bénéfice de plus de 3 millions de francs, alors que le budget tablait sur un déficit de 5,6 millions de francs.

La crise sanitaire explique en grande partie cette différence entre ce qui était prévu et le résultat. Différents projets et investissements n’ont pas pu être réalisés à cause du Covid.

RadioFr. - Lauriane Schott
...