Guide de survie aux élections cantonales

Vous n'avez jamais voté ou vous êtes un peu perdu? On vous explique le b.a.-ba avant le scrutin du 7 novembre.

Vous pensez que la politique est ennuyeuse et compliquée? La plupart du temps, c'est le cas. Mais toute votre vie est politique. Où vous allez à l'école, votre loyer, le prix de votre abonnement de transports publics, à quelle vitesse vous pouvez conduire, jusqu'à quand vous pouvez boire de la bière le soir, combien d'heures par semaine vous devez travailler, pour quels crimes vous allez en prison, et ainsi de suite... Établir des règles, les modifier ou les abolir, c'est ça la politique.

En d'autres termes: Si votre vie était un match de football, la politique déterminerait la taille du terrain, la durée du match et le nombre de joueurs sur le terrain. Et elle peut constamment modifier ces règles. Elle pourrait aussi décider soudainement que les maillots rouges sont interdits ou que le dopage est autorisé.

Parlement et gouvernement

Qui fait la politique? Dans une démocratie, tous ceux qui le veulent. Mais comme tout le monde n'a pas le temps ni l'envie de discuter de toutes les règles en permanence, nous élisons des personnes pour le faire à notre place. Et c'est exactement ce qui est en jeu dans le canton de Fribourg le 7 novembre (pour le premier tour), et le 28 novembre (pour départager les candidats dans un second tour). La population peut décider qui établira les règles du jeu pour les cinq prochaines années, soit le temps d'une législature.

Grand Conseil, Conseil d'Etat, Préfet, qui fait quoi? Les explications de Pierre Meyer, rédacteur en chef de Radio Fribourg:

Aide au vote en ligne

Cette année, 19 candidats sont en course pour l'élection au Conseil d'Etat. Pour l'élection au Grand Conseil, ils sont 664. En parallèle, trois élections de préfets se jouent en Gruyère (5 candidats), en Sarine (4) et dans le Lac (4). Dans les quatre autres districts, les sortants devraient être facilement réélus, faute de concurrence. Un peu perdu? L'outil d'aide au vote en ligne smartvote permet aux citoyens de trouver quels candidats leur ressemblent le plus.

Et d'ailleurs, même si vous avez élu les personnes qui établiront les règles pour les cinq prochaines années, vous pouvez toujours avoir votre mot à dire. Si un aspect d'une loi vous dérange, vous pouvez recueillir des signatures contre cette loi et soumettre un référendum (6000 signatures valables). Ensuite, c'est toute la population, et pas seulement le parlement, qui vote. Et si vous avez vous-même une proposition de loi, vous pouvez recueillir des signatures pour une initiative. Dans ce cas aussi, le peuple vote.

Frapp - Fabio Peter