Elle continue à étudier malgré sa maladie

Line Magnanelli a 31 ans et étudie le droit européen à l’Université de Fribourg. Elle est atteinte d’un cancer du système lymphatique.

Son système immunitaire est particulièrement vulnérable. Line Magnanelli le dit haut et fort : elle est pour le maintien des cours en ligne, pour le pass sanitaire, et pour le port du masque à l’Université.

La jeune femme est atteinte du lymphome de Hodgkin, un cancer du système lymphatique qui est rare et touche beaucoup les jeunes adultes. De ce fait, elle doit suivre un traitement immunosuppresseur, c’est-à-dire une chimiothérapie.

"A titre personnel, la seule mesure qui me protège complètement en tant que personne sous traitement immunosuppresseur, c’est le port du masque", précise l’étudiante de 31 ans.

Line Magnanelli vit à Berne, elle était présente lors de la violente manifestation contre les mesures Covid survenue en septembre dernier. Le fait d’avoir été présente et d’avoir été empêchée de traverser une rue, cette situation lui a fait prendre conscience de sa vulnérabilité. "Je me suis mise à pleurer, car j’ai réalisé que ces personnes manifestaient contre des mesures qui servent aussi à me protéger moi et les personnes les plus vulnérables de la société", confie-t-elle. 

Etant directement concernée, elle a décidé cet automne de s'exprimer publiquement et de prendre la parole sur les réseaux.

RadioFr. - Maëlle Robert