Fielmann compte s'étendre en Suisse romande

Fielmann, groupe familial allemand spécialisé dans la lunetterie, souhaite disposer de 50 boutiques en Suisse dans les prochaines années, au lieu de 44 actuellement. La Suisse romande est une cible.

Le spécialiste allemand de l'optique Fielmann vient d'inaugurer un nouveau magasin à Yverdon-les-Bains et envisage une installation à La Chaux-de-Fonds, puis à Martigny, selon une interview du directeur général Marc Fielmann, arrivé à la tête du groupe en 2019, publiée lundi dans le journal Le Temps.

Celui qui emploie 1400 collaborateurs en Suisse revendique "une part de marché" de 25% "dans une ville comme Lausanne qui compte plusieurs enseignes". La chaîne dispose de 44 emplacements en Suisse, dont 34 en Suisse alémanique, huit en Suisse romande et deux au Tessin.

L'entreprise allemande a souffert en 2020, en raison des effets liés à la pandémie de coronavirus. "Les bénéfices ont chuté de 30% par rapport à l'année précédente. Grâce aux aides publiques et à notre engagement personnel, nous avons sauvé tous nos emplois (...). En 2021, la reprise est forte et nous avons atteint le niveau d'avant-crise", a assuré le patron de 33 ans.

Le groupe dispose d'une usine en Allemagne qui emploie un millier de collaborateurs. "Cette production propre nous permet d'éliminer les intermédiaires et de réduire les prix", alors que "plus de 60% des lunettes vendues dans nos magasins en Suisse et ailleurs proviennent de notre propre chaîne d'approvisionnement".

D'après Marc Fielmann, "le marché mondial des lunettes est en pleine croissance. En 2019, il valait 130 milliards de dollars." En plus de miser sur le vieillissement de la population, il estime que 35% des jeunes de 20 à 29 ont besoin de lunettes.

ATS