Forte perturbation du trafic aérien attendue

Avec au moins un millier de vols annulés, la journée de vendredi s'annonce très difficile pour les usagers du transport aérien français, affecté par une grève des aiguilleurs du ciel. Les vols au départ de la Suisse sont concernés.

L'été a été marqué par de nombreuses grèves du personnel aérien européen, qui dénonce une détérioration des conditions de travail dans le secteur fortement impacté par la crise du Covid-19 (archives). © KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

À l'appel du Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA, majoritaire), ce nouveau mouvement pour réclamer des augmentations de salaires face à l'inflation, mais aussi une accélération des recrutements, concerne aussi bien la France métropolitaine que l'Outre-mer.

En conséquence, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies de renoncer à la moitié de leur programme de vols vendredi, soit "environ 1000 vols annulés" au départ ou à l'arrivée du territoire français.

Malgré la mise en place d'un service minimum, "des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l'ensemble du territoire", a prévenu la DGAC. Elle a invité "les passagers qui le peuvent à reporter leur voyage et à s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l'état de leur vol".

Vols depuis la Suisse annulés

Les passagers suisses voulant se rendre en France devront s'armer de patience. A Genève, Bâle et Zurich, plusieurs vols au départ et à en direction de Paris ainsi que d'autres villes françaises comme Bordeaux ou Marseille ont été annulés, est-il indiqué sur les sites internet des trois principaux aéroports suisses.

Cette grève pourrait avoir aussi des répercussions sur l'ensemble du trafic aérien européen. L'administration française a indiqué travailler "avec le gestionnaire du réseau européen (Eurocontrol) afin de proposer aux compagnies aériennes des mesures de contournement de l'espace aérien national".

De multiples conflits sociaux ont éclaté ces dernières semaines dans le secteur aérien européen sur fond d'inflation record. Des grèves ont été lancées notamment en Espagne et en Grande-Bretagne. En Suisse, le personnel aérien a également réclamé de meilleures conditions de travail, sans toutefois se mettre en grève.

ATS
...