Fribourg prend de nouvelles mesures, mais rien de drastique

Le gouvernement fribourgeois a annoncé plusieurs petits changements ce jeudi soir, pour faire face à la flambée de nouveaux cas.

Le certificat covid sera désormais obligatoire pour toute visite dans les établissements de santé: cliniques, maisons de naissance, institutions pour personnes en situation de handicap... et aussi pour les services de soin à domicile. C'est ce qui a été annoncé par le gouvernement fribourgeois ce jeudi soir.

L'autre changement concerne les écoliers: le masque pourra être imposé dès la 5H si un élève de la classe est positif. "Passer de la 7H à la 5H, cela paraît peu, mais cela fait quand même des milliers d'élèves de plus qui sont directement concernés", explique Jean-François Steiert, président du gouvernement fribourgeois.

Alerte de l'HFR

A quelques jours des votations sur la loi covid, le Conseil d'Etat fribourgeois se montre prudent. Il va moins loin que d'autres cantons. En Suisse romande, Genève et Vaud se sont coordonnés et réintroduisent le masque dès le secondaire (12-15 ans) pour élèves et enseignants. A Genève, le masque sera aussi réintroduit dès lundi dans tous les lieux fermés, sauf pour les enfants de moins de 12 ans. Le Jura prévoit le masque dès 6 ans. En première suisse, les Grisons, Zoug et la Thurgovie administreront dès lundi la 3e dose du vaccin à toute leur population dès 16 ans.

"Nous avons pris des petites mesures, justifie Jean-François Steiert. L'idée est de voir où est-ce qu'on a le meilleur levier possible sur des mesures qui font le moins mal possible, qui touchent le moins de gens possible, aussi dans leurs contacts sociaux, tout en permettant d'avoir les meilleurs effets attendus en terme de frein de la propagation du virus". Le Conseil d'Etat se dit toutefois prêt à prendre d'autres mesures "si la situation l'exige".

L'Hôpital fribourgeois a aussi communiqué ce soir. Il tire la sonnette d'alarme, car le nombre de patients covid a fortement augmenté, de 20 samedi à 41 ce mercredi. Les soins intensifs sont pour l'heure relativement épargnés, avec 3 patients hospitalisés, dont 2 ventilés. 

RadioFr. - Frédérique Antonin