"Biodiversité pour le climat" réunit 62 communes

Arbres, hôtels à insectes et nichoirs à chauve-souris sont mis à disposition des communes par le canton de Fribourg.

Le canton de Fribourg recense 159 espèces disparues depuis le début du 20e siècle, détaillent mercredi le Service des forêts et de la nature et le Service de l’environnement. Certains milieux, notamment les marais, ont perdu plus de 95% de leur surface. Dans une approche de sensibilisation, les deux offices ont mis en place l'action "Biodiversité pour le climat" à laquelle les communes sont invitées à participer.

Les essences d’arbres ont été choisies selon deux critères: leur potentiel de biodiversité, basé sur le nombre d’insectes, d’oiseaux et de petits mammifères qu’elles attirent et leur grande probabilité d’adaptation face au changement climatique.

"Nous espérons vivement que cette stratégie biodiversité sera doté de moyens financiers suffisants qui permettrons vraiment de donner une réponse satisfaisante à la question du déclin de la biodiversité du canton de Fribourg", explique Marc Vonlanthen, président de Pro Natura Fribourg. 

Construits par des institutions sociales

Grâce au stockage du CO2 dans la biomasse, chaque arbre contribue à la réduction de gaz à effet de serre. C’est une contribution modeste à la protection du climat, mais elle devient pertinente grâce à sa multiplication, explique le canton.

Les hôtels à insectes et les nichoirs à chauves-souris offrent le gîte aux victimes de la dégradation des habitats naturels. Ils ont été construits par des institutions sociales basées dans le canton.

Au total, soixante-deux communes ont adhéré à cette action. Encore cette année, 69 arbres seront plantés et 28 nichoirs à chauves-souris respectivement 38 hôtels à insectes seront installés d'ici décembre.

ATS