Gjon's tears chante l'exil entre ombre et lumière

Le Brocois a dévoilé ce vendredi sa première chanson depuis sa participation à l'Eurovision 2021, intitulée "Silhouette".

Le chanteur avait annoncé la sortie de son titre ces derniers jours sur son compte Instagram. "Cette chanson représente beaucoup pour moi, car elle parle de quelqu'un qui doit quitter sa famille et parfois son pays pour survivre", explique-t-il à ses près de 140'000 abonnés.

Le Brocois de 23 ans s'est inspiré de l'exil forcé de son père, qui a fui la guerre du Kosovo. Les paroles, en français, de "Silhouette" résonnent comme une lettre aux migrants, entre espoir d'une vie meilleure et difficultés d'un voyage dangereux. Le clip tourné à Bruxelles l'an dernier a été diffusé vendredi matin.

Le projet de Gjon's tears a démarré à l'été 2020, lors d'un camp d'écriture à Edimbourg. Le Fribourgeois, qui a terminé à la 3e place de l'Eurovision en mai dernier, s'est entouré notamment de Duncan Laurence, l'auteur-compositeur hollandais qui avait remporté le concours musical deux ans plus tôt avec son titre "Arcade". La création s'est ensuite finalisée à Paris avec le parolier François Welgryn.

Avec "Silhouette", Gjon Muharremaj de son vrai nom, une larme bleue comme clin d'oeil à son pseudo de scène, reste fidèle à ce qui fait son succès: un timbre puissant et versatile, accompagné d'un instrumental doux qui va crescendo. L'occasion de découvrir encore une fois l'impressionnante palette du chanteur.




Frapp - Alexia Nichele