Un Grand Conseil plus vert et moins socialiste

Dégringolade pour le PS qui perd 7 sièges au législatif cantonal. De leur côté, les Verts en gagnent 7. Le Centre reste le parti fort.

Le peuple fribourgeois a également voté ce dimanche pour élire ses députés au Grand Conseil. Le PS est le grand perdant de cette journée, avec 7 sièges en moins par rapport à 2016.

Le PLR en profite et devient la deuxième plus grande force politique du législatif avec 23 sièges (+2), derrière le Centre qui en compte 26. Le parti perd un siège par rapport à 2016. L'UDC se voit contraint d'abandonner trois sièges.

La vague verte

La journée n'a pas été si noire pour la gauche puisque les Verts gagnent 7 sièges, passant de 6 à 13 fauteuils. Parmi les personnes élues, on peut noter la présence de l'actuelle présidente du Grand Conseil, Sylvie Bonvin-Sansonnens, qui est aussi en bonne position pour entrer au Conseil d’État.

Bon résultat aussi pour les Vert'libéraux qui obtiennent 2 sièges supplémentaires. Quant au Centre-gauche PCS, sa candidate Sophie Tritten, également sur les rangs pour le gouvernement, fait son entrée au Grand Conseil.

Une ancienne présidente déchue

Cette élection a été marquée par la non-réélection de plusieurs candidats bien connus de certains partis. On pense notamment à Kirthana Wickramasingam (PS), ancienne présidente du Grand Conseil en 2020. "Le fait que je ne sois pas réélue est principalement dû au fait que la liste gruérienne perd un siège", confie-t-elle.

Un cas permettrait toutefois à Kirthana Wickramasingam d'être réélue au Grand Conseil: si la socialiste Valérie Piller Carrard est élue au gouvernement, c'est son collègue de parti Pierre Mauron qui prendrait sa place au Conseil national à Berne, et dans ce cas, le siège vacant reviendrait à la socialiste gruérienne.

Ces candidats non réélus

Ils étaient 664 à briguer l'un des 110 sièges du Grand Conseil fribourgeois. Parmi les candidats sortants, certains n'ont pas été réélu:

  • Sarine: Caroline Dénervaud (Le Centre), Martine Fagherazzi et Muriel Besson Gumy (PS), Claude Chassot (Centre Gauche), Ruedi Schläfli (UDC)
  • Glâne: Dominique Butty (Le Centre)
  • Broye: Violaine Cotting-Chardonnens (PS), Michel Zadory (UDC), Cédric Péclard ("La Broye c'est Vous")
  • Gruyère: Kirthana Wickramasingam et Anne Favre-Morand (PS)
  • Veveyse: Yvan Mesot (UDC-PAI)
  • Lac: Bernadette Hänni-Fischer (PS), Gilberte Schär (UDC)
  • Singine: Olivier Flechtner (PS), Urs Perler (CG-PCS)

Equilibre malgré tout conservé

Au final, l'équilibre droite-gauche ne bouge pas, en dépit de mouvements de fauteuils importants. La droite cumulera environ deux tiers des sièges pour la période 2022-2026.

Pas moins de 664 candidats, 48 de plus qu’en 2016 et 46 de plus qu'en 2011, ont tenté de décrocher dimanche l'un des 110 sièges du législatif cantonal. Le nombre de candidates a aussi augmenté, puisqu’elles étaient cette année 238 (près de 36%), soit plus qu’en 2016 (200) et qu'en 2011 (201).

Frapp - François-Pierre Noël / Anaïs Rey