Groupe E veut booster la production d'hydrogène vert

Le fournisseur d'énergie basé à Granges-Paccot prévoit de construire une centrale à Schiffenen.

Le principal fournisseur d'énergie du canton de Fribourg n'approvisionne pas seulement les ménages, mais aussi les véhicules, par exemple avec ses stations de recharge pour les voitures électriques. L'entreprise veut maintenant s'engager dans un nouveau domaine: l'hydrogène, source d'énergie encore assez peu développée en Suisse, qui vise la neutralité carbone d'ici à 2050.

Actuellement, Groupe E s'appuie sur trois piliers: l'énergie hydraulique, le photovoltaïque et l'éolien, avec de nombreux projets dans ce dernier domaine qui n'en sont qu'à leur phase de planification. Mais il manque encore quelque chose d'essentiel pour assurer la production d'énergie en hiver.

Marché des poids lourds

C'est là que l'hydrogène entre en jeu. En Suisse, ce carburant sera en premier lieu destiné aux camions, un marché que vise Groupe E, qui compte solutionner le stockage du gaz.

Ces camions ne sont en réalité rien de plus que des véhicules électriques. La seule différence est qu'ils ne sont pas alimentés par une batterie, mais par une pile à combustible. "La pile à combustible transforme l'hydrogène en énergie en ajoutant de l'oxygène, résume Alain Sapin, responsable énergie au sein du Groupe E. Le grand avantage de ce processus est que pratiquement aucun polluant n'est rejeté dans l'environnement."

Pour des clients de la région

L'entreprise veut installer deux conteneurs à une centaine de mètres en aval du barrage de Schiffenen. Théoriquement, un tel système pourrait être installé partout où il y a de l'électricité, mais Groupe E a choisi ce site existant pour des raisons de durabilité. "L'usine de Schiffenen est alimentée par une énergie renouvelable", souligne encore Alain Sapin. C'est ce qu'on appelle l'hydrogène vert, puisqu'il n'est pas issu de sources fossiles.

L'hydrogène sous forme gazeuse sera ensuite immédiatement prêt à être transporté vers les stations de remplissage. Groupe E prévoit de soumettre la demande de construction d'ici le mois de juin. La centrale devrait ensuite être mise en service au début de l'année 2023. Selon l'entreprise, plusieurs clients ont déjà manifesté leur intérêt, notamment les TPF.

RadioFr. - Patrick Hirschi / an