Hausse des ventes de Migros en 2021

Les revenus de Migros ont poursuivi leur croissance à périmètre constant en 2021. Si les recettes ont augmenté dans le commerce de détail, les secteurs du voyage, des loisirs et de la restauration ont en revanche souffert de la pandémie.

Les ventes en ligne ont franchi pour la première fois le seuil des 3 milliards de francs, indique le géant orange mardi dans un communiqué.

Les ventes consolidées de Migros, corrigées des désinvestissements, ont progressé de 2,2% pour s'établir à 28,85 milliards de francs. La correction prend en compte les cessions de Globus, du grossiste en restauration Saviva et du centre commercial Glatt en 2020, précise Migros. Non ajusté, le chiffre d'affaires s'est inscrit à 28,91 milliards de francs, contre 29,82 milliards en 2020.

Le chiffre d'affaires du commerce de détail de toutes les entreprises Migros a augmenté de 2,3% à 24,75 milliards de francs, contre 24,38 milliards en 2020.

Essor du commerce en ligne

Les ventes au détail en ligne, toutes entreprises confondues, ont bondi de 15,6% à 3,24 milliards de francs et représentent désormais 11,2% du chiffre d'affaires total.

A elles seules, les ventes de la filiale Digitec Galaxus ont dépassé les 2 milliards de francs, affichant une progression de 17,7%. Enfin, le chiffre d'affaires du supermarché "Migros Online" a bondi de 24,5% à 330 millions de francs, pour une augmentation de 38% du nombre de commandes.

Les dix coopératives régionales ont en revanche vu leur chiffre d'affaires reculer de 1,2% à 14,67 milliards de francs en raison de la baisse des activités dans les secteurs de la restauration et du fitness, pénalisés par la pandémie. Dans la restauration, les recettes ont chuté de 9% à 398 millions de francs, à cause des fermetures et autres restrictions.

A l'étranger, l'activité est restée quasiment stable, les ventes progressant de 0,1% à 1,5 milliard de francs.

Les prix des articles vendus dans les supermarchés ont reculé de 1,7% en moyenne au cours de l'exercice 2021, et ce malgré la hausse des prix des matières premières. Ces baisses ont été compensées par des réductions de coûts d'exploitation, écrit Migros.

Hotelplan pénalisé par la pandémie

Au niveau des filiales spécialisées Micasa (ameublement), SportXX (articles de sport), Melectronics (électronique), Do it + Garden et OBI (bricolage et jardinage), le chiffre d'affaires confondu a progressé de 0,9% à 1,73 milliard de francs, alors que les prix ont reculé de 2,2%.

Le voyagiste Hotelplan a pour sa part souffert de la pandémie et inscrit un chiffre d'affaires en recul de 11,9% à 645 millions de francs.

Chez le discounter Denner, les ventes ont progressé de 1,3% à 3,81 milliards de francs. Pour les magasins de proximité Migrolino, le chiffre d'affaires a progressé 4,3% à 747 millions de francs. Enfin, les ventes de Migrol ont bondi de 18,3% à 1,45 milliard de francs, portées par la hausse des cours du pétrole.

Les activités industrielles du groupe ont souffert de la pandémie dans l'approvisionnement de clients tiers. Corrigé des entreprises cédées, le chiffre d'affaires a reculé de 0,4% à 5,74 milliards de francs. La croissance des livraisons à l'étranger a cependant permis de compenser la faiblesse de la demande en Suisse, notamment dans le domaine de la restauration.

Enfin, les revenus du groupe Medbase, actif dans la médecine, la pharmacie et la médecine dentaire, ont bondi de 28% à 487 millions de francs.

ATS