Bulle devra satisfaire sa population grandissante

38% des habitants de la commune gruérienne ont moins de 30 ans. Quelles activités et quelles perspectives sont sur la table pour les jeunes?

Bulle connaît l’une des plus fortes croissances démographiques de Suisse. En 40 ans, la population a augmenté de 150%, pour avoisiner aujourd’hui les 25'000 habitants. Parmi eux vivent 9'500 jeunes.  

Le Service de la jeunesse a notamment pour rôle d'assurer la cohésion sociale au sein du chef-lieu gruérien, et même au-delà. "Les jeunes qui frappent à notre porte viennent de tout le district, explique son chef Pascal Pernet. Certains ont besoin d'aide en cas de difficultés, psychologiques, relationnelles ou professionnelles. Nous essayons de les orienter, de les aider à faire des choix, à trouver leurs forces et à connaître aussi leurs faiblesses."

Ville animée mais peu desservie

Des soirées de discussion à la permanence emploi pour les 15-25 ans en passant par les cours de danse et autres ateliers, le panel d'activités destinés aux jeunes est large et complété par les différents établissements publics. "L'offre est suffisamment diversifiée pour tout le monde", se réjouit Ludovic Moret, président de la Fédération des jeunesses gruériennes.

Reste un point noir, régulièrement pointé du doigt par les habitants et les travailleurs: la mobilité. "Les jeunes qui sortent à Bulle arrivent notamment des villages alentours et ont des difficultés pour rentrer ensuite chez eux en sécurité", souligne-t-il. La vie nocturne étant à l'arrêt, cette pause devrait nourrir les réflexions des candidats au Conseil communal, dont on connaîtra le nouveau visage le 7 mars.

Réécouter le débat:

RadioFr. - Lauriane Schott / an