"On doit arrêter au maximum les mesures sur les enfants"

Le président des pédiatres fribourgeois rejoint la position des spécialistes vaudois qui plaident pour lâcher la bride dans les écoles.

Les enfants ne jouent pas un rôle décisif dans la pandémie, estime le groupement des pédiatres vaudois qui a publié un manifeste en ce sens. Pour ces spécialistes, les contaminations en milieu scolaire ne sont pas le problème. Ils souhaitent que les enfants puissent se rendre plus sereinement à l'école.

Les pédiatres fribourgeois doivent se rencontrer début octobre pour discuter de la position à adopter sur le sujet. Le président de la société des pédiatres fribourgeois, Damien Barbey, abonde dans le sens de ses confrères:

Damien Barbey relate encore que les quarantaines ont un impact négatif sur les plus jeunes. Le fait de devoir rester à la maison entraîne notamment des problèmes psychologiques voir d'obésité dans certains cas selon lui. Pour lui, les mesures de contrainte, d'isolement, de quarantaines et de test à grande échelle devraient être réduites au maximum.

RadioFr. - Hugo Savary