L'alliance de gauche ose le ticket à quatre candidats

Encouragés par leurs très bons résultats de dimanche, les trois partis de gauche lancent quatre candidats dans la course au Conseil d'Etat.

L'alliance de gauche prend le pari de lancer quatre candidats pour le deuxième tour des élections au Conseil d'Etat, le 28 novembre prochain. Les trois partis ont décidé lors de leurs assemblées mardi soir de miser sur les socialistes Jean-François Steiert et Valérie Piller Carrard, la Verte Sylvie Bonvin-Sansonnens et Sophie Tritten du Centre Gauche-PCS. 
La présidente du PS Alizée Rey ne sera pas candidate, même si elle a obtenu un meilleur score que Sophie Tritten. "J'ai choisi de me retirer pour renforcer la gauche unie dans sa diversité et afin de resserrer les rangs", explique la socialiste dans un communiqué.
La gauche est en pleine confiance après les très bons résultats obtenus au premier tour dimanche. Quatre de ses candidats (Jean-François Steiert, Sylvie Bonvin-Sansonnens, Valérie Piller Carrard et Alizée Rey) sont arrivés dans les sept premiers. Sophie Tritten est arrivée huitième. La gauche opte donc pour cette stratégie plus risquée avec un ticket à quatre candidats, plutôt que trois. Son objectif de départ était de récupérer son troisième siège au gouvernement, perdu en 2018. 
RadioFr. - Isabelle Taylor