Le Belluard Bollwerk sous le thème de la métamorphose

Le festival d'arts vivants revient du 24 juin au 3 juillet avec une "approche radicale, bienveillante et ouverte à l’expérimentation".

Malgré la pandémie, le festival fribourgeois dédié aux arts vivants a réussi à maintenir sa composante internationale, ont indiqué mardi les organisateurs. "Non sans avoir dû redoubler d’efforts". Les artistes annoncées viendront notamment du Chili, du Brésil, d'Australie, de France, d'Algérie, d'Italie et des Etats-Unis.

Sur le plan suisse, la relève est à l’honneur. L’occasion de découvrir les artistes qui font le paysage chorégraphique d’aujourd’hui et celui de demain: le Collectif Ouinch Ouinch, Mélissa Guex, Cosima Grand, Johanne Closuit, Catol Teixeira ou encore Marc Oosterhoff & Owen Winship.

Deuxième scène

Côté musique, il y aura Pier, nouvel alias de la Fribourgeoise Laure Betris et le duo composé de Bernhard Zitz & Jocelyn Raphanel. Les amateurs de formats performatifs et théâtraux seront servis notamment avec les projets Jukebox ‘Fribourg/Freiburg’ de l'Encyclopédie de la parole, interprété par la comédienne Julia Perazzini.

Le Belluard veut aussi célébrer les engagements, les désirs de changement. Il convie ainsi des pratiques qui questionnent les manières d'être au monde ou qui en inventent des nouvelles. Des métamorphoses que les artistes ancrent en particulier dans les luttes sociales et identitaires actuelles.

Le festival revoit également ses habitudes, en inaugurant une nouvelle scène pour accompagner celle de la forteresse du Belluard. Située à quelques centaines de mètres en contrebas, à la place Verte des Remparts, la nouvelle scène de la Fortunée des Remparts accueillera une partie du programme dans un décor futuriste.

Nouvelle directrice

Il s'agira aussi de la première édition sous la houlette de Laurence Wagner. Nommée en 2019 pour succéder à Anja Dirks, elle aurait dû organiser l'édition de 2020. "C'est un soulagement énorme de pouvoir enfin proposer un programme, malgré les contraintes", souffle-t-elle.



Les deux scènes permettront de mieux répondre aux nécessités du contexte pandémique. Les jauges du festival restent néanmoins limitées, précise le communiqué. C'est pourquoi les organisateurs encouragent "vivement" le public à acheter ses billets en prévente dès maintenant.


ATS