"Le cadeau de Fribourg, ça m'a tué"

Lundi dernier, Michael Ngoy a mis un point final à sa carrière de hockeyeur professionnel. Il a disputé son 1042e et dernier match.

Il régnait une atmosphère de nostalgie lundi soir dans les travées de la Valascia. La mythique patinoire d'Ambri, en fonction depuis 1959, accueillait sa dernière partie de National League. Malheureusement, en raison du Covid, aucun supporter "Biancoblù" n'a pu assister à ce moment d'histoire.

S'ils n'étaient pas physiquement présents dans les tribunes de la patinoire, les supporters du club léventin se sont mobilisés en nombre en affichant leur soutien inconditionnel à leur équipe de cœur, en suspendant maillots, écharpes et drapeaux aux fenêtres de leurs maisons. Une manière de rendre un dernier hommage à cette enceinte qui les a fait vibrer pendant 62 ans.

Impossible de ne pas pleurer

Cette rencontre avait également une saveur particulière pour un joueur d'Ambri. Michael Ngoy disputait en effet sa dernière partie en tant que hockeyeur professionnel. Le défenseur vaudois aura joué 1042 matchs en National League. Il aurait bien entendu souhaité finir sur une victoire, mais Fribourg-Gottéron l'a privé de son rêve en l'emportant 2-3.

Mais peu importe, au final. Cette défaite n'a pas entaché sa très belle carrière, débutée en 1998 chez les juniors-élites du Lausanne Hockey Club. Après avoir fait ses gammes à Malley, Michael Ngoy a intégré l'équipe première, avant de griffer la glace de Ligue A pour la première fois lors de la saison 2001/2002.

Après quelques années au sein du LHC, le défenseur est arrivé à Fribourg en 2005. C'est à St-Léonard qu'il passera la plus grande partie de sa carrière puisqu'il a porté le maillot des Dragons jusqu'en 2016. C'est à ce moment-là qu'il est parti à Ambri. Désormais jeune retraité, Michael Ngoy n'en a pas fini pour autant avec les défis. C'est désormais dans le monde professionnel que son avenir s'écrit.

RadioFr. - Joris Repond