Le canton de Fribourg veut rouvrir les restaurants

Le Conseil d'Etat souhaite modifier plusieurs propositions du Conseil fédéral pour alléger les restrictions contre le Covid-19.

Comment assouplir les restrictions contre le coronavirus? Le Conseil d'Etat fribourgeois a travaillé sur ce sujet ce dimanche. Pour rappel, le Conseil fédéral a mis en consultation les mesures proposées mercredi dernier. Les magasins, les musées ou encore les zoos devraient rouvrir leurs portes le 1er mars. Mais pas encore les restaurants.

Réouverture des restaurants dès le 22 mars

Le canton de Fribourg veut aller plus loin que la Confédération pour aider un secteur en pleine crise financière après des nombreux mois de fermeture. Le gouvernement fribourgeois souhaite rouvrir les restaurants dès le 22 mars, avec des conditions strictes, c'est-à-dire une limitation à quatre par table et un horaire limité le soir.

Le Conseil fédéral, de son côté, veut une réouverture des terrasses des restaurants le 1er avril seulement si la situation épidémiologique le permet. "C'est difficilement praticable" pour le président du Conseil d'Etat fribourgeois Jean-François Steiert, qui affirme que "les résultats des derniers mois montrent que les restaurants qui respectent les règles sanitaires ne semblent pas être des lieux de contagion très importants."

Aider davantage les jeunes

Dans son communiqué, le Conseil d’Etat souhaite "une plus grande ouverture pour les jeunes, avec notamment une harmonisation des limites à 15 personnes en plein air tant pour les activités sportives que pour les manifestations privées". En plus de cela, les conseillers d'Etat fribourgeois veulent étendre à 25 ans la réouverture des activités sportives et culturelles. La Confédération proposait 18 ans. 

A quel point ce discours sera-t-il entendu par la Confédération? Jean-François Steiert pense que "de nombreux cantons prennent la même direction que le canton de Fribourg". Il précise que "si la grande majorité des cantons vont dans le même sens, le Conseil fédéral saura nous entendre". Réponse ce mercredi 24 février.

RadioFr. - François-Pierre Noël