Attention aux cyanobactéries dans le lac de Neuchâtel

Un chien est décédé samedi aux Jeunes-Rives à cause des cyanobactéries présentes dans le lac. Les autorités appellent à la prudence.

Le chien est décédé aux Jeunes-Rives de Neuchâtel (archives). © KEYSTONE

Selon le chef du Service de la consommation et des affaires vétérinaires, Pierre-François Gobat, cité lundi par RTN, les conditions météorologiques et les symptômes observés "conduisent à une quasi-certitude" sur la cause du décès de l’animal, soit en raison des cyanobactéries. Une autopsie ne sera donc pas effectuée. Arcinfo avait révélé samedi que la cyanobactérie refaisait surface.

Durant l'été 2020, après le décès de six chiens en 24 heures à la suite de baignades entre l'embouchure de l'Areuse et Colombier, le canton de Neuchâtel avait décidé de fermer préventivement les plages de cette zone et avait déconseillé la baignade sur l'ensemble du lac.

La cyanobactérie se développe dans les périodes de fortes chaleurs ainsi que les eaux calmes et stagnantes. Elle peut produire de manière totalement imprévisible des neurotoxines qui, ingérées par le chien même à très faible dose, peuvent lui être fatales. Pierre-François Gobat incite les propriétaires à ne pas laisser leur chien se baigner. Le vétérinaire cantonal met également en garde les parents de petits enfants, ces derniers pouvant être plus sensibles à la bactérie.

ATS
...