Oui de justesse à Bluefactory

La part cantonale de 25 millions de francs à la recapitalisation de la société a été acceptée, à quelque 1100 voix près.

Le suspense a duré jusqu'au bout. Les Fribourgeois ont finalement accepté dimanche à 50,5% le soutien de l'Etat de Fribourg à l'augmentation de capital de 50 millions en faveur de la société Bluefactory Fribourg-Freiburg (BFF SA). Le taux de participation pour cet objet cantonal a atteint 58,7%.

A l'issue de ce résultat serré, le camp du oui est donc soulagé. Face à sa très courte victoire, l'humilité était de mise. "La grande leçon prise aujourd'hui, c'est que notre communication a été déficiente", analyse Jacques Boschung, président de BFF SA. Le Conseil d'Etat, qui a soutenu cette nouvelle enveloppe de 25 millions de francs pendant toute la campagne, s'est aussi réjoui, mais il assure qu'il tiendra compte des 49% de citoyens qui ont voté contre. Le gouvernement a notamment invité les députés à l'origine du référendum à participer à des discussions sur l'avenir de Bluefactory.

Du côté des référendaires, Nicolas Kolly, coprésident du comité "Non à ce Bluefactory", a parlé d'une "défaite au goût de victoire". Le site Bluefactory suscite le débat depuis des années, les opposants dénonçant un "terrain vague", dix ans après le lancement d'un projet qui a déjà coûté plus de 170 millions de francs. La votation a eu lieu suite au dépôt par un groupe de 28 députés, pour l'essentiel de l'UDC, d'un référendum parlementaire.

L’écart entre les villes et les campagnes est important. Les chefs-lieux des districts ont voté oui (sauf Tavel), la ville de Fribourg en tête (63%), elle qui abrite le pôle technologique sur le site de l’ancienne brasserie Cardinal. Même résultat à Villars-sur-Glâne, troisième ville du canton. Bulle accepte à 54%. Ce résultat ouvre la voie aux chantiers du quartier d'innovation. Installé depuis 2014, Bluefactory abrite 55 sociétés ou associations et compte 340 emplois. Le quartier accueille des centres de compétence qui collaborent avec des sociétés indigènes.

La carte des résultats par commune:

Frapp / RadioFr. - Alexia Nichele