Les jeunes Giblousiens sont gâtés

Les habitants de la commune ont accès à une soixantaine d'associations et de clubs sportifs. Les jeunes profitent de cette offre dynamique.

La commune de Gibloux est née en 2016 des fusions de cinq communes (Farvagny, Rossens, Corpataux-Magnedens, le Glèbe et Vuisternens-en-Ogoz). Elle compte aujourd'hui plus de 7600 habitants et fait partie des grandes de ce canton. 

Sa population est particulièrement jeune puisque près de 40% ont moins de 30 ans. Il faut donc occuper cette jeunesse. Suite à la fusion, le Conseil communal a créé une commission communale en matière d’enfance et de jeunesse. Deux projets très concrets ont été mis sur pied.

Projets pour les jeunes

Tout d'abord Midnight Gibloux, en collaboration avec la fondation Idée Sport. Il consiste à ouvrir les salles de sport le samedi soir afin de permettre aux jeunes de 13 à 17 ans de se défouler. Les organisateurs ont compté jusqu’à 150 participants certains soirs.

Pour les plus jeunes de 4 à 12 ans, il y a FriTime Gibloux. L’idée est de leur faire découvrir des activités artistiques, culturelles et sportives, comme par exemple de la poterie ou un cours de yoga.

Vers une future buvette de foot

Globalement les jeunes sont satisfaits de l'offre de leur commune, même si certains aimeraient une piscine. Un projet qui n'est pas à l'ordre du jour. En revanche, un projet de skatepark est sur la table, ainsi qu'une nouvelle buvette de foot à Rossens.

D'ailleurs, les trois clubs de la région, le FC Farvagny-Ogoz, le FC Bas Gibloux et le FC Estavayer-le-Gibloux ont fait une demande ensemble à l'exécutif communal pour obtenir la construction d'un terrain synthétique. Le but est d'offrir à leurs 600 membres (juniors et actifs) la possibilié de s'entraîner l'hiver.

Réécoutez le débat avec quatre candidats au Conseil communal

RadioFr. - Karin Baumgartner