Les pirouettes des orangs-outans des zoos

Lorsqu'ils vivent au zoo, les orangs-outans pratiquent le roulé-boulé, la pirouette ou encore le poirier, choses qu'ils ne font pas dans la nature, selon une étude zurichoise publiée dans la revue iScience. Rien de tel n'a été observé chez d'autres singes.

Les scientifiques ont recensé chez les orangs-outans en liberté et dans des zoos un total de 41 gestes et mimiques différents (archives). © KEYSTONE/DPA-Zentralbild/SEBASTIAN KAHNERT

L'équipe de l'éthologue Marlene Fröhlich, à l'Université de Zurich (UZH), a analysé le répertoire de communication d'orangs-outans de Bornéo et de Sumatra dans la nature ainsi que dans cinq zoos. Au total, les scientifiques ont recueilli sur vidéo 11'000 signaux qu'ils ont classés en 41 gestes et mimiques différents.

Une trentaine, comme les embrassades, les bisous et les caresses, étaient pratiqués tant dans la nature que dans les zoos. En revanche, les plus spectaculaires, comme se rouler sur le dos, faire le poirier, le roulé-boulé ou des pirouettes, n'ont été observés qu'en zoo.

En outre, les grands singes en captivité ont été plus souvent vus regarder par-dessus l'épaule d'un congénère, se jeter sur lui ou frapper son corps avec sa tête. Au chapitre des explications, les auteurs notent que dans la nature, les orangs-outans vivent dans les arbres, et ont donc moins la possibilité de développer un répertoire "terrestre".

Ils sont en outre plutôt solitaires, ou vivent en petits groupes, mais sur de courtes périodes. Au zoo, leur vie sociale est donc complètement différente, a expliqué Mme Fröhlich à Keystone-ATS.

Il est passionnant de voir à quel point ces animaux font preuve d'adaptation, note la chercheuse: "Chez d'autres espèces de singes, de telles différences entre la vie sauvage et les zoos n'ont pas été observées". La scientifique entend précisément poursuivre ses recherches de la même manière sur des chimpanzés.

ATS
...