Les terrasses d'Ogoz au Bry devront passer en zone agricole

Le Tribunal fédéral a estimé que leur maintien en zone à bâtir contribuerait trop fortement au mitage du territoire. 

Raison pour laquelle il a rejeté le recours du promoteur. Les 18 appartements déjà construits et livrés en 2016 ne sont pas visés. Mais les 24 logements supplémentaires prévus ne sortiront pas de terre. 

Le promoteur a déjà fait une demande d'indemnité auprès de la commune de Pont-en-Ogoz, estimant le dommage subi à 24 millions de francs. 

RadioFr. - Isabelle Taylor