Des tests salivaires dans la formation supérieure

Les Hautes écoles fribourgeoises procèdent à des tests salivaires répétitifs depuis cette semaine.

Parmi la batterie de tests proposés pour le coronavirus, le pooling a les faveurs dans le milieu de la formation. En bientôt sept semaines de pratique, ces tests répétitifs ont permis de trouver plus de 170 élèves asymptomatiques dans les cycles d'orientation du canton. Le Conseil d'Etat a décidé de poursuivre l'opération, condition pour permettre aux étudiants d'assister aux cours sans masques.

Les quatre Hautes écoles du canton de Fribourg ont également mis en place ces tests répétitifs salivaires depuis ce lundi, pour permettre aux étudiants de suivre leur cursus en présentiel. Une démarche qui coïncide avec la fin de la gratuité des tests à l'échelle suisse. "C'est un hasard du calendrier", commente Nataly Viens Python, directrice de la Haute école de santé. "On continue en parallèle de proposer la vaccination." Les cours peuvent être suivis à distance pour les étudiants qui refusent le dépistage ou l'injection.

Voir le reportage complet:

La Télé - Philippe Huwiler