Que se passerait-il en cas de blackout à l'HFR?

Pour assurer le fonctionnement de l'hôpital malgré une coupure de courant, des génératrices de secours sont installées sur chaque site.

L'HFR utilisera des génératrices de secours en cas de coupures de courant cet hiver. © RadioFr.

"Nous pouvons être autonome en électricité durant plusieurs heures, mais tous les secteurs de l'hôpital ne sont pas raccordés. Nous pouvons toutefois maintenir les soins les plus critiques grâce à l'alimentation de secours", annonce Jakob Munzinger, responsable d’exploitation à l'HFR.

A Villars-sur-Glâne par exemple, tout se passe dans une pièce située au sous-sol. "Nous avons deux groupes électrogènes qui s'enclenchent automatiquement en cas de coupure de courant. En douze secondes, le réseau est à nouveau réapprovisionné en électricité. Nous disposons d'une citerne de diesel de 12'000 litres qui permet d'alimenter ces machines", explique José da Silva, responsable du service technique à l'HFR.

Deux groupes électrogènes peuvent assurer le relais durant plusieurs heures en cas de coupure d'électricité

Dans l'hôpital, l'électricité ne sert pas uniquement à éclairer les couloirs. La vie des patients dépend de l'approvisionnement énergétique. Entre les soins intensifs, les salles d'opérations et d'autres appareils médicaux, l'Hôpital cantonal consomme 15 millions de kilowattheures par année. En comparaison, cela représente la consommation annuelle de 3000 ménages suisses.

RadioFr. - Emmanuel Bessadet
...