L'HFR bon élève

L'Hôpital cantonal a présenté mercredi sa stratégie de développement durable, dans un contexte de crise de l'énergie.

L'Hôpital a reçu cette année le certificat "or" de la fondation énergie Fribourg. © La Télé

L'Hôpital cantonal de Fribourg a anticipé les mesures d'économies d'énergie dans une politique de développement durable. Il est parvenu à réduire de 36% sa consommation dans un délai donné et ambitionne 50% de réduction de CO2 à l'horizon 2030. Il se prépare en outre à d'éventuelles pénuries.

En réduisant de 36% sa consommation, l'HFR a fait mieux que les 25% donnant droit au certificat OR de la Fondation énergie Fribourg, se félicite-t-il dans un communiqué mercredi. Il y est parvenu grâce notamment à la suppression du réseau de vapeur et différents changements de processus internes qui y sont liés (p. ex. blanchisserie, stérilisation, cuisine), ainsi qu'un grand nombre de mesures d'optimisation et de modernisation, notamment des systèmes de chauffage ou de ventilation.

De plus, comme dans le contexte actuel, les entreprises et en particulier les gros consommateurs sont invités à réduire leur consommation d’énergie afin de limiter les risques de pénurie, l’HFR, qui n’y fait pas exception, a déjà mis en oeuvre toute une série de mesures supplémentaires pour réduire sa consommation d’électricité, suivant les recommandations des autorités.

Tests en cas de coupures

Comme le fait d'être une institution prioritaire en matière d’énergie ne l’exonère pas de se préparer à toutes les éventualités en cas de coupure de courant, l'HFR se prépare à des situations extraordinaires, notamment par des tests des génératrices de secours. Les premiers effectués récemment entre 04h et 06h à Riaz, Meyriez et Tavel ont été positifs, et des tests supplémentaires seront effectués en journée. Les tests sur le site de Fribourg sont en cours de préparation, précise l'HFR.



Mais si des mesures de contingentements ou des délestages devaient être appliqués, ils auraient un impact indéniable sur l’activité clinique de l’hôpital. Les génératrices ne pourront pas fournir toute l’électricité nécessaire à un fonctionnement normal et il sera inévitable de mettre des priorités, comme lors de la pandémie de Covid-19. En reportant par exemple des opérations non vitales. Les cuisines, l’éclairage des chambres des patients ou encore les services administratifs seraient potentiellement les premiers à être affectés.

ATS / RadioFr.
...