Ligue des Champions: le PSG éliminé

Malgré une équipe en mode "combat" pour une fois, le Paris St. Germain n'a pas renversé la table à Munich. Comme l'an dernier, le PSG ne verra pas les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Une soirée bien difficile pour Kylian Mbappé à Munich. © KEYSTONE/AP/Andreas Schaad

Battus 1-0 à l'aller dans leur fief du Parc des Princes, les Parisiens se sont inclinés 2-0 en Bavière. Ils ont pu toutefois croire en leur étoile pendant une heure avant une erreur fatale de Marco Verratti et une baisse de régime sur le plan physique presque étonnante à ce niveau de la compétition.

L'Italien perdait le ballon à l'orée de sa surface face à Leon Goretzka et Thomas Müller pour l'ouverture du score d'Eric Choupo-Moting à la 61e. Comme à Paris où les Bavarois avaient gagné grâce à un but de Kingley Coman, c'est à nouveau un ex de la maison qui terrasse le PSG. Comme si rien ne sera épargné à ce club si atypique. Le 2-0 tombé à la 89e minute sur une rupture conclue par Serge Gnabry après une nouvelle perte de balle de Verratti relevait plus de l'anecdote. Il y a longtemps que la messe était dite.

Yann Sommer: un arrêt magnifique et une bourde incroyable

Toujours invaincu devant Kylian Mbappé, Yann Sommer a tenu un rôle bien contrasté dans cette rencontre. Le Bâlois a, ainsi, réussi un arrêt déterminant sur une tête de Sergio Ramos qui aurait pu permettre au PSG d'égaliser à la 64e. Il fut irréprochable sur ses prises de balle. Il le fut moins dans le jeu au pied avec une bourde incroyable à la 38e minute qui a offert à Vitinha une occasion immanquable. Seulement, la frappe du Portugais dans la cage désertée par Yann Sommer fut à la fois trop centrée et trop molle. Matthijs De Ligt pouvait ainsi sauver la mise de son gardien avec un sauvetage presque miraculeux.

Kylian Mbappé n'a donc pas réussi à qualifier à lui tout seul le PSG comme il l'avait suggéré depuis quelques jours. A la peine devant le marquage de Dayot Upamencano, le no 7 du PSG n'a jamais été en mesure de faire basculer ce huitième de finale retour comme il l'espérait. L'absence de Neymar a pesé tout comme le relatif effacement de Lionel Messi qui a peut-être livré à Munich son dernier match en Ligue des Champions si son avenir devait s'écrire aux Etats-Unis.

ATS
...