Marcello, ou le combat d'une artiste au XIXe siècle

Derrière ce nom d'emprunt se cache Adèle d'Affry. Veuve à 20 ans, la duchesse s'est consacrée entièrement à l'art jusqu'à sa mort en 1879.

Pour ce troisième épisode de notre semaine consacrée aux femmes qui ont marqué le canton de Fribourg, RadioFr. a retracé la vie courte, mais riche de l'artiste Marcello (1836-1879). 

D'abord sculptrice, puis peintre, Marcello partagera sa vie entre Paris, Rome et Fribourg. Elle entretiendra toute sa courte vie un lien très fort avec son lieu d'origine, et plus précisément avec le château d'Affry à Givisiez, véritable point d'ancrage de la jeune artiste issue d'une famille bien connue des Fribourgeois. Elle tiendra d'ailleurs à être enterrée à Givisiez et lèguera une partie de ses œuvres à l'Etat de Fribourg pour qu'il en fasse un musée, actuellement intégré au Musée d'Art et d'Histoire de Fribourg sous forme de galerie.

Mais tout ne fut pas simple pour la duchesse, qui, malgré ses racines aristocratiques, a dû se battre pour pouvoir s'imposer en tant qu'artiste dans un milieu très masculin. Retour sur cette vie hors-norme.

Ecouter le sujet complet:

Retrouvez tous les épisodes dans la rubrique Séries d'été.

RadioFr. - Frédérique Antonin