Mondial 2022: le Pays de Galles verni

Bien que dominateurs, les Etats-Unis ont dû se contenter d'un match nul (1-1) contre le Pays de Galles pour le deuxième match du groupe B du Mondial à Doha. Une grande déception pour les Américains.

L'attaquant lillois américain Timothy Weah ouvre le score contre le Pays de Galles. © KEYSTONE/AP/Ashley Landis
L'attaquant lillois américain Timothy Weah ouvre le score contre le Pays de Galles. © KEYSTONE/AP/Ashley Landis
1 / 2

Les Américains s'en allaient vers un succès étriqué mais mérité quand à la 80e minute le défenseur Zimmerman a bousculé de manière grossière un Gareth Bale, invisible jusque-là. Le capitaine gallois n'a pas laissé passer la chance d'accrocher un point pratiquement inespéré au vu du déroulement de la partie en transformant le penalty (82e).

La sélection américaine menait depuis la 24e minute. Un avantage parfaitement mérité à la vue de sa supériorité dans le jeu. Le grand George Weah n'avait jamais disputé la Coupe du monde avec le Liberia, tant pis son fils Timothy l'a vengé en ouvrant la marque pour les Américains. L'attaquant de Lille, formé au PSG, a parfaitement conclu une ouverture au millimètre de Christian Pulisic. Weah, marqué de trop loin par Neco Williams, a pu prendre un avantage décisif avant de battre astucieusement le portier Hennessey (36e).

Cette ouverture du score était parfaitement logique. Les Américains du sélectionneur Gregg Berhalter ont largement dominé la partie avec un Pulisic à la baguette. Les Américains, prochains organisateurs de la Coupe du monde, ont très souvent empêché les Gallois de sortir de leur zone.

Côté gallois, la déception est longtemps venue en premier lieu de Gareth Bale. L'ancien attaquant du Real Madrid a été transparent, n'étant que l'ombre du joueur qui avait propulsé le Pays de Galles en demi-finale de l'Euro 2016. Une très mauvaise estimation du défenseur américain Zimmerman a permis au capitaine gallois de sortir la tête haute du terrain.

ATS
...