Morat à l'heure des communales

Les Moratois élisent leurs autorités ce dimanche. Retour sur les enjeux de ce scrutin.

Morat fait figure de dernier des Mohicans. En effet, ce dimanche le chef-lieu du Lac élit ses autorités à retardement pour cause de fusion avec Galmiz, Gempenach et Clavaleyres. Sept listes ont été déposées pour le Conseil général, cinq pour le Conseil communal. Côté législatif, 52 sièges sont à repourvoir, dont quatre pour Galmiz, deux pour Gempenach et deux qui s'ajouteront pour Clavaleyres, qui est encore sous régime bernois jusqu'en 2022.

Côté exécutif, 27 prétendants cherchent à briguer une place. Parmi les conseillers communaux, cinq ont décidé de se représenter et deux ne prolongeront pas leur mandat: l'UDC Katharina Thalmann-Bolz et Ursula Schneider Schüttel. Également conseillère nationale à Berne, la socialiste met fin à deux décennies en tant que conseillère communale à Morat. La future ex-membre du législatif évoque les défis qui attendent la commune.

Voir le sujet complet:

La Télé - Gianluca Agosta